Plein écran
Elise Mertens. © BELGA

Elise Mertens: “Une bonne entrée en matière”

Elise Mertens (WTA 17) a foncé comme une tornade vers le deuxième tour de l'Open d'Australie de tennis, mercredi à Melbourne. Elle n'a mis que 58 minutes pour écarter la Monténégrine Danka Kovinic (WTA 86), 25 ans. Dans la 1573 Arena, par un vent à décorner les boeufs, la Limbourgeoise de 24 ans s'est imposée 6-2, 6-0, bien aidée aussi par les 27 fautes directes de son adversaire.

"Il y avait énormément de vent, mais je me sentais bien. J'étais bien concentrée", a-t-elle expliqué après son succès. "En outre, elle commettait énormément de fautes. Elle ne mettait pas deux balles dans le court. D'un côté, ce n'était donc pas évident, car il n'y avait pas de rythme, mais d'un autre côté, c'était facile. C'est évidemment une bonne entrée en matière. J'ai fait un bon match et je n'ai pas perdu d'énergie, alors que je vais déjà devoir rejouer demain. Et j'en ai profité pour encore aller m'entraîner une demi-heure sur un des courts annexes afin de bien sentir la balle.”

Ce jeudi, en effet, Elise Mertens disputera déjà son deuxième tour, histoire de rattraper le temps perdu. Sur le court N.22, au fin fond du complexe, elle retrouvera, pour une revanche, la Britannique Heather Watson (WTA 75), 27 ans, qui l'a battue la semaine dernière en quarts de finale à Hobart au terme d'un marathon de 3h33 : 6-7 (5/7), 6-4, 7-5.

"À Hobart, ce ne fut pas mon meilleur match contre elle", a poursuivi la N.1 belge. "Je pense d'ailleurs que je vais revoir quelques images. Il y avait également beaucoup de vent et dans l'échange, Watson s'est montrée un peu plus solide. Je cherchais des solutions, là où elle se posait peut-être moins de questions. Cela ne va pas être facile. Elle est en forme pour l'instant, elle a un très bon revers, avec lequel elle peut facilement changer de direction. Je devrai donc bien servir, attaquer sa deuxième balle et essayer de varier au maximum pour lui donner des points de contact différents. Je ne suis pas vraiment stressée pour l'instant et je pense que je serai prête.”