Federer et Nadal lors de la Laver Cup en septembre 2017.
Plein écran
Federer et Nadal lors de la Laver Cup en septembre 2017. © reuters

Federer: "J'espère que ce n'était pas ma dernière chance de jouer contre Rafa"

Roger Federer a fait part samedi à Indian Wells de sa déception de ne pas avoir pu affronter son grand rival Rafael Nadal en demi-finale: "J'espère vraiment que ce n'était pas notre dernière chance de jouer l'un contre l'autre", a-t-il confié.

"C'est un drôle de sentiment, je suis bien sûr content d'être en finale, mais je ne voulais pas arriver en finale comme ça, sur un forfait de Rafa", a déclaré Federer, qualifié pour sa cinquième finale de suite dans le tournoi californien.

La demi-finale du Masters 1000 d'Indian Wells aurait dû être le 39e affrontement entre deux des meilleurs joueurs de l'histoire.

Mais Nadal, qui mène 23 victoires à 15 au bilan de leurs confrontations, a déclaré forfait en fin de matinée à cause d'une blessure au genou droit.

"Je suis conscient que chacun de nos duels pourrait être le dernier"
"On m'avait dit qu'il s'était bien échauffé et qu'il frappait super fort. Mais il m'a envoyé un SMS pour me dire qu'il ne pourrait pas jouer (...) C'est vraiment décevant, car je joue bien, il jouait bien lui aussi, sans doute son meilleur tennis depuis longtemps, mais il connaît bien les douleurs au genou et s'il avait pu jouer, il l'aurait fait", a souligné le N.4 mondial.

"On a tellement eu de matches épiques, je suis conscient que chacun de nos duels pourrait être le dernier. J'espère vraiment que ce n'était pas notre dernière chance de jouer l'un contre l'autre", a reconnu le vainqueur de vingt tournois du Grand Chelem.

Federer, 37 ans, et Nadal, 32 ans, ne se sont plus retrouvés face à face depuis la finale du Masters 1000 de Shanghai en octobre 2017.

Le Suisse a remporté leurs cinq derniers affrontements.

  1. Toutes les options restent ouvertes pour l’US Open

    Toutes les options restent ouvertes pour l’US Open

    Une décision relative à la tenue de l'US Open, et dans quelles conditions, doit être prise à la mi-juin ou fin juin, a expliqué Stacey Allaster, directrice exécutive de l'association américaine de tennis (USTA) à Associated Press samedi. Si la troisième levée du Grand Chelem de tennis de l'année pouvait avoir lieu, "toutes les options en matière de mesures à prendre sont étudiées", a-t-elle précisé. "Mais nous n'avons encore pris aucune décision."
  2. Le toit du Central et huit courts éclairés prêts à accueillir Roland-Garros cet automne

    Le toit du Central et huit courts éclairés prêts à accueillir Roland-Gar­ros cet automne

    Si la date du début de Roland-Garros 2020 n'est pas encore connue (20 ou 27 septembre), il ne fait pas de doute à l'heure actuelle que le tournoi du Grand Chelem de tennis parisien sur terre battue devrait se dérouler en dépit de la pandémie de coronavirus. Alors que le tournoi aurait dû débuter cette semaine sans ces circonstances exceptionnelles, Guy Forget le directeur de l'épreuve s'est confié par visio-conférence au site Tennis.com.