Plein écran
© AFP

Federer-Nadal: retrouvailles des artistes onze ans après le chef d’œuvre du siècle

Onze ans après la finale stratosphérique entre les deux plus grandes légendes du tennis remportée par l’Espagnol, les deux hommes vont se retrouver en demi-finale de Wimbledon, ce vendredi. En conférence de presse, les deux joueurs ont évoqué le choc, un mois après celui de Roland-Garros. 

Vous aviez été déçu par la rencontre entre les deux hommes il y a un mois à Roland Garros? Wimbledon vous offre un nouveau “Fedal” en demi-finale de Grand Chelem. Ce vendredi, les deux hommes aux 38 Grands Chelems vont s’affronter pour la 40e fois de l’histoire sur le circuit professionnel. “Avec Roger, la seule chose et probablement la seule raison pour laquelle nous sommes capables d’être encore là où nous sommes, c’est parce que nous aimons le jeu et que nous avons beaucoup de respect pour ce sport. Jouer Roger est toujours un moment unique. Je suis excité d’être de retour sur ce terrain contre lui après 11 ans”, a confié Rafa en conférence de presse après sa victoire contre Sam Querrey en quarts de finale. 

Pour ce qui est sûrement la plus grande rivalité de l’Histoire du tennis, le Taureau de Manacor veut profiter de chaque match contre son plus grand rival: “La relation n’a jamais changé. Il y a toujours eu un grand respect entre nous. Ça ne changera probablement pas si je gagne ou si je perds. Les occasions de jouer les uns contre les autres sont de moins en moins nombreuses, mais nous sommes toujours là. Après demain, nous avons une autre opportunité. J’ai eu beaucoup de défaites. J’ai eu beaucoup de victoires contre lui (Nadal mène 24-15).”

Un dernier affrontement frustrant 

Il y a un mois, leur affrontement tant attendu avait été gâché par une météo capricieuse et un vent très intense: “A Roland-Garros, les conditions étaient différentes. Il y avait tellement de vent, le jour du match. C’était de la folie. Je n’ai pas entendu dire que ce serait la même chose vendredi. J’espère que non, même si ça pourrait être drôle”, a déclaré Roger Federer. 

Rafael Nadal veut tout de même s’appuyer sur cette victoire pour aborder son match face au Suisse: “C’est probablement mieux d’avoir cette victoire mais d’un autre côté, la situation est complètement différente. Jouer sur l’herbe ou sur la terre battue est probablement le plus grand changement que l’on peut connaître dans le tennis.”

Ce qui a changé depuis 2008

Depuis onze ans, le niveau de jeu des deux joueurs a évolué. Et qui de mieux que les deux intéressés pour en parler? Roger Federer estime que Rafael Nadal a eu une évolution impressionnante sur herbe: “Avec Rafa, on se connaît tellement. Je n’ai pas besoin de vous dire quelles sont ses forces et ses faiblesses. Il s’est tellement amélioré au fil des ans sur cette surface. Ça fait longtemps que nous n’avons pas joué l’un contre l’autre sur gazon. Il a modifié sa façon de jouer. Il sert différemment. Il remporte désormais plus de points gagnants sur son service. C’est impressionnant de voir à quel point il est resté en bonne santé. Onze ans après, on est toujours là.”

Rafael Nadal est lui aussi convaincu d’avoir énormément progressé, notamment sur son service: “Aujourd’hui, je sers mieux qu’il y a onze ans. Je frappe mieux le revers, peut-être mieux les volées. Mais, je ne sais pas si mon niveau d’aujourd’hui est supérieur à celui d’il y a quelques années. Je ne peux probablement plus jouer 20 semaines par année, alors je dois faire attention à ma programmation afin d’être très compétitif chaque fois que je suis sur le terrain.”

  1. David Goffin dans la douleur: “Me battre contre moi-même”
    Coupe Davis

    David Goffin dans la douleur: “Me battre contre moi-même”

    David Goffin (ATP 11) a poussé un ouf de soulagement, lundi soir à Madrid, après avoir apporté le point de la victoire (2-0) à la Belgique dans sa rencontre face à la Colombie lors de la nouvelle phase finale de la Coupe Davis de tennis. Dans le Stadium 3 de la Caja Magica, le Liégeois, 28 ans, a dû batailler pendant deux heures pour se défaire de Daniel Elahi Galan (ATP 194), 23 ans, 3-6, 6-3 et 6-3.
  2. Un match compliqué, mais des nerfs d’acier : Goffin offre son premier succès à la Belgique
    Coupe Davis

    Un match compliqué, mais des nerfs d’acier : Goffin offre son premier succès à la Belgique

    Que ce fut compliqué ! Contre un jeune Colombien, Daniel Galan, classé 180 places derrière lui à l’ATP, David Goffin a bien failli boire le bouillon. Après la démonstration de Steve Darcis, on a assisté à un deuxième match beaucoup plus disputé entre la Colombie et la Belgique. Mais, malgré la résistance de son jeune adversaire, David Goffin a su serrer le jeu et trouver la faille pour faire plier Galan (3-6, 6-3, 6-3) et offrir à la Belgique son premier succès dans cette Coupe Davis new look, avant même le double.