Plein écran
Dalila Jakupovic incommodée par la fumée à l’Open d’Australie. © Rv

“Je ne pouvais plus marcher”: les incendies menacent l’Open d’Australie

La fumée dégagée par les incendies qui ravagent la région de Melbourne a poussé les organisateurs de l’Open d’Australie à suspendre les entraînements prévus mardi. Incommodée par la mauvaise qualité de l'air, la Slovène Dalila Jakupovic a été contrainte de renoncer lors du premier tour des qualifications. Un abandon qui poste question. La colère commence à se faire entendre sur le circuit. Le tournoi, qui doit commencer le 20 janvier prochain, doit-il être maintenu? 

Menée dans la deuxième manche (5-6) après avoir empoché la première (6-4), Dalila Jakupovic a dû renoncer. Incommodée par la fumée, la Slovène de 28 ans s’est mise à tousser avant de poser les genoux à terre et d’être escortée hors du court. 

“Je n'avais jamais vécu quelque chose de semblable et j'ai vraiment eu peur”, confie la 82e joueuse mondiale. “Je redoutais de m’effondrer. J'ai décidé de m'asseoir car je ne pouvais plus marcher. Une fois au sol, j'ai pu respirer plus facilement.” 

Un incident survenu quelques heures après la décision de la direction du tournoi de poursuivre les qualifications. “Au début de la journée, la qualité de l’air était très mauvaise, mais il y a ensuite eu une amélioration (...) Nous ne mettrons jamais les joueurs et leurs entraîneurs en danger et nous ne prendrons pas de décisions qui auront un impact négatif sur leur santé et leur bien-être”, plaide Craig Tiley, le directeur du tournoi.

Un abandon qui n’a fait que renforcer critiques à l’égard de l’organisation.  Plusieurs joueurs du circuit expriment leur inquiétude et leur mécontentement depuis plusieurs jours. “Dire à tout le monde de rester à l’intérieur, mais respecter le programme? Très bien joué... “ a réagi Steve Darcis sur Twitter, avant de conclure avec le hashtag #hopesheisfine (NDLR: j’espère qu’elle va bien). 

“Je ne comprends pas pourquoi nous avons dû jouer aujourd’hui”, s'étonne la Luxembourgeoise Mandy Minella. “Les qualifications pouvaient se jouer sur les journées de samedi et dimanche. On est préparé à jouer deux matches le même jour. Les matches des hommes peuvent être raccourcis à trois sets. Les solutions existent...”

Eugénie Bouchard a également été victime de problèmes respiratoires, mais a pu terminer son match et décrocher son ticket pour le tour suivant. 

La semaine dernière, les organisateurs ont écarté l’hypothèse d’un report de la compétition. “Nous avons consacré des moyens supplémentaires considérables pour l’analyse, le suivi et la logistique (...) tout au long du tournoi (...) Sur place, il y aura des experts en météo et en qualité de l’air qui analyseront tous les données disponibles en direct et évalueront en temps réel la qualité de l’air au Melbourne Park.”

Plein écran
© AP
Plein écran
Eugénie Bouchard © EPA
  1. Federer: “Je pensais à la façon dont j'allais expliquer ma défaite"
    Play

    Federer: “Je pensais à la façon dont j'allais expliquer ma défaite"

    Le 3e tour de l'Open d'Australie a bien failli être fatal à Roger Federer. Le Suisse, 3e mondial et six fois vainqueur de la première levée du Grand Chelem, s'est qualifié de justesse pour les huitièmes de finale, vendredi, à Melbourne, en battant difficilement 3e tour l'Australien John Millman (ATP 47) en cins sets, 4-6, 7-6 (7/2), 6-4, 4-6, 7-6 (10/8) après avoir été mené 4/8 dans le super tie break du 5e set.