Juge de chaise pour le match de l’année et... remercié pour interviews non-autorisées

L’homme qui a dirigé l’incroyable Djokovic-Federer, à Wimbledon, le 14 juillet dernier, ne devrait pas retrouver, de sitôt, une chaise sur laquelle s’asseoir pour diriger un match de tennis de haut niveau. 

L’Argentin Damian Steiner n’oubliera jamais l’édition 2019 de Wimbledon. Pour la première fois, il a été désigné pour arbitrer une finale de Grand Chelem et il a été servi, avec l’un des matchs les plus mémorables du 21e siècle, soldé par le premier tie break décisif de l’histoire de Wimbledon. 

Autant dire que Monsieur Steiner avait pas mal de choses à dire depuis ce fameux 14 juillet et cet affrontement mythique, entre deux légendes vivantes de l’histoire tennis, auquel il a assisté aux premières loges. L’Argentin a d’ailleurs largement partagé ce moment magique dans les médias de son pays au cours des six dernières semaines. 

Mais ça n’a pas du tout plu à l’ATP.  C’est interdit par le règlement  et Monsieur Steiner a été remercié par l’instance qui dirige le tennis masculin mondial. Jusqu’à nouvel ordre, il ne pourra donc plus diriger de rencontres sur le circuit ATP. 

Plein écran
Le dernier match de la carrière de Damian Steiner? © Photo News