La famille Clijsters aux Etats-Unis
Plein écran
La famille Clijsters aux Etats-Unis © DR

Kim Clijsters est restée aux États-Unis: “Je suis toujours aussi motivée”

Kim Clijsters a réagi pour la première fois à la pandémie du coronavirus. Réduite au chômage technique comme tous les joueurs et joueuses de tennis, la Limbourgeoise, 36 ans, s'est exprimée par le biais de ses comptes Instagram et Twitter depuis les États-Unis. L'ancienne N.1 mondiale, qui devait y disputer les tournois WTA d'Indian Wells et de Charleston, a en effet décidé de rester de l'autre côté de l'Atlantique, dans sa maison du New Jersey, où elle a été rejointe par son mari Brian Lynch et sa fille aînée, Jada.

"Durant cette période incertaine, nous sommes très heureux de pouvoir être ensemble - en sécurité et en bonne santé - en tant que famille", a-t-elle écrit à côté d'une photo de son clan au grand complet. "Nous avons énormément d'admiration pour tous les personnes qui figurent en première ligne dans les hôpitaux - les médecins, les infirmières, tout le personnel médical - qui travaillent si dur. De la part de notre famille - merci pour tout ce que vous faites".

Pour Kim Clijsters, qui se réjouissait de retrouver le circuit, la situation n'est évidemment pas idéale. Son deuxième come-back s'est en effet limité à deux matches jusqu'ici, deux défaites au premier tour aux tournois WTA de Dubai et de Monterrey contre respectivement l'Espagnole Garbine Muguruza et la Britannique Johanna Konta. “Comme tous les athlètes, j’ai dû peaufiner mes plans. Mais je suis aussi motivée qu’avant. Je ferai tout mon possible pour rester en bonne santé et être prête à jouer dès que nous pourrons à nouveau jouer au tennis”, affirme-t-elle.

Et les choses ne sont malheureusement pas près de changer. L'ATP et la WTA ont effet décidé que le tennis ne reprendrait pas avant le 8 juin prochain. L'ancienne N.1 mondiale pourrait même devoir patienter plus longtemps, vu que le All England Club se réunira la semaine prochaine pour décider d'un éventuel report, voire carrément d'une annulation pure et simple, de Wimbledon cette année.

  1. Roger Federer ne veut pas jouer au tennis dans des stades vides

    Roger Federer ne veut pas jouer au tennis dans des stades vides

    Roger Federer ne veut pas jouer dans des stades vides. "J'espère sincèrement que nous pourrons reprendre la saison de manière normale, donc avec les spectateurs. Même si cela signifie que nous devrons attendre un peu plus longtemps", a déclaré la légende suisse de 38 ans au site brésilien GloboEsporte, en marge de son soutien à la campagne "Vencendo Juntos" à l'initiative de l'ancien N.1 mondial brésilien Gustavo Kuerten, conçue pour subvenir aux besoin de 35.000 familles brésiliennes dans le besoin.