Plein écran
© belga

Kim Clijsters, première maman N.1 mondiale de l'histoire

Plein écran
© belga
Plein écran
© belga
Plein écran
© reuters

Victorieuse vendredi de son quart de finale du tournoi en salle de Paris, Kim Clijsters retrouvera lundi la place de numéro 1 mondiale, presque cinq ans après l'avoir quittée, le 19 mars 2006.
 
La Sportive belge de l'année 2010, s'est en effet qualifiée pour les demi-finales du tournoi parisien, épreuve de la WTA dotée de 618.000 dollars, en s'imposant en deux manches, 6-3 et 6-0, face à l'Australienne d'origine serbe Jelena Dokic, 120e au classement mondial. Ce résultat lui permettra de résorber les 140 points de retard qu'elle comptait sur la Danoise Caroline Wozniacki, actuelle N.1 mondiale, pour la dépasser lundi à la nouvelle publication du classement WTA, devenant ainsi la première maman N.1 mondiale dans l'histoire du tennis féminin.
 
Comme contre l'Allemande Kristina Barrois au tour précédent, la Limbourgeoise a connu un début difficile face à l'Australienne, issue des qualifications, qu'elle rencontrait pour la 10e fois dans sa carrière. L'ancienne N.4 mondiale (en août 2002) a mené 3-1 face à la lauréate du dernier Open d'Australie dans la première manche avant de concéder le break et de voir Clijsters égaliser à 3 partout sur son service.
 
Dès cet instant, la Belge dominera de la tête et des épaules la suite de la partie, empochant le 1er set 6-3 en moins d'une demi-heure de jeu. La deuxième manche n'était plus qu'une formalité pour la Limbourgeoise, qui concluait 6-0 sur sa 1ère balle de match, le match durant à peine 52 minutes de jeu.
 
Kim Clijsters est devenue N.1 mondiale pour la première fois le 11 août 2003. Elle le resta d'abord 10 semaines (jusqu'au 19 octobre). Elle le redevint pour deux semaines la même année (entre le 27 octobre et le 9 novembre). Elle attendra plus de deux ans avant de retrouver cette place tant convoitée.
 
Clijsters l'occupa durant 7 semaines du 30 janvier au 19 mars 2006 et entamera ainsi dès lundi sa 20e semaine au sommet de la hiérarchie du tennis féminin.
 
En demi-finales à Paris, Clijsters sera opposée à la lauréate du dernier quart de finale qui doit opposer dans la foulée l'Estonienne Kaia Kanepi (WTA 17/N.3) et la Slovaque Dominika Cibulkova (WTA 27/N.8).
 
L'autre demi finale mettra aux prises la Tchèque Petra Kvitova (WTA 18/N.4), tombeuse dans l'après-midi de Yanina Wickmayer (WTA 26/N.7), à la N.3 américaine Bethanie Mattek-Sands (WTA 48), qui s'est de son côté débarrassée de l'Allemande Andrea Petkovic (WTA 24/N.6). (belga)

  1. Flipkens bat Bonaventure dans un duel 100% belge aux qualifs de Doha

    Flipkens bat Bonaventu­re dans un duel 100% belge aux qualifs de Doha

    Trois joueuses belges de tennis sont entrées en action vendredi lors du premier tour de qualification du tournoi Premier 5 de WTA de Doha, au Qatar. Kirsten Flipkens (WTA 83), 8e tête de série des qualifications, a réussi à se qualifier en deux sets (6-3 et 7-6 (7/4)) aux dépens d'Ysaline Bonaventure (WTA 117). Greet Minnen (WTA 106), seizième tête de série, s'est imposée en trois sets (3-6, 6-4 et 6-1) contre l'Ukrainienne Lesia Tsurenko (WTA 126).