Kim Clijsters tempère les attentes: “Gagner un Grand Chelem? Ça me fait rire”

Quelques semaines avant de reprendre la compétition, Kim Clijsters a organisé une journée médiatique à son académie de tennis de Brée, dans son Limbourg natal. La Belge de 36 ans a profité de l’entraînement ouvert à la presse pour dévoiler son staff. Elle a également tempéré les attentes autour de son come-back: “Quand j’entends les gens parler d’une victoire dans un Grand Chelem ou d’une place dans le Top 10, cela me fait rire”.

Un nouveau staff

Ancien joueur (il a été 188e mondial), Fred Hemmes Jr, 38 ans, a dans le passé travaillé avec Ruben Bemelmans et la fédération belge de tennis. Il était en poste à la Kim Clijsters Academy de Brée depuis cet été. Outre Fred Hemmes Jr, le staff de Kim Clijsters se compose des kinés Sam Verslegers et Matthijs Van Speybroeck et de Carl Maes. L’ancien coach de la Limbourgeoise va combiner son poste de directeur de la Kim Clijsters Academy avec un rôle de conseiller.

Plein écran
Kim Clijsters © Photo News

Le programme de son retour à la compétition

Kim Clijsters, qui avait annoncé en septembre dernier son retour sur les courts pour 2020, après sept ans d’absence, reprendra la compétition en mars 2020 au tournoi de Monterrey (2-8 mars). Elle disputera ensuite les tournois d’Indian Wells (11-22 mars) et de Charleston (4-12 avril).  “Je sais sur quoi je dois travailler dans les semaines à venir. Les premiers tournois vont beaucoup me servir. C’est nouveau pour moi aussi, je ne vais pas me baser sur le passé. C’est une situation complètement différente maintenant”, a-t-elle jugé devant la caméra de VTM Nieuws.

Plein écran
Kim Clijsters © Photo News

“L’Open d’Australie est arrivé trop tôt”

L’ancienne n°1 mondiale, 36 ans, avait initialement programmé son come-back pour janvier afin de disputer l’Open d’Australie, premier Grand Chelem de la saison, qu’elle a remporté en 2011. Mais une blessure au genou l’a contrainte à modifier son programme. “Cette blessure au genou était regrettable. Elle a un peu déplacé les choses. Mon intention était de disputer l’Open d’Australie, mais ce tournoi arrivait trop tôt. Maintenant, tout est en train de rentrer dans l’ordre. Il me reste encore quelques semaines de préparation et de travail acharné”, estime la Belge. 

Citation

Les attentes de l’extérieur sont plus grandes que les miennes

Kim Clijsters

“Je sais que la route est longue pour arriver au niveau que je veux atteindre. Les attentes de l’extérieur sont plus grandes que les miennes. J’entends beaucoup de personnes me comparer à Serena Williams ou parier sur le fait que je peux encore gagner des tournois ou même un Grand Chelem ou que je peux revenir dans le top 10, tout cela me fait rire, parce que je ne pense pas du tout à cela. Je vis au jour le jour, au fil de mes entraînements”, a-t-elle tempéré.

Difficile pour Clijsters de se fixer des objectifs, surtout qu’elle n’a pas vraiment d’idée sur son niveau par rapport aux autres joueuses du circuit: “Il est difficile de juger mon niveau en fonction de ce que je vois des autres à la télé. Les filles de la Fed Cup sont venues ici il y a quelques semaines. C’était bien de pouvoir jouer avec elles, mais c’est insuffisant pour vraiment évaluer mon niveau. Je me concentre sur les entraînements, jour après jour et je me fixe des objectifs en termes de niveau, mais pas pour ce qui concerne les résultats ou un classement”, explique-t-elle. 

Plein écran
Kim Clijsters © Photo News
Plein écran
Kim Clijsters © Photo News
  1. Andrey Rublev, la sensation qui pourrait se dresser sur la route de David Goffin à Melbourne
    Australian Open

    Andrey Rublev, la sensation qui pourrait se dresser sur la route de David Goffin à Melbourne

    L’attention s’est, surtout, concentrée sur l’ATP Cup et le sacre de la Serbie de Novak Djokovic en ce début d’année tennistique. Mais, loin de l’agitation générée par cette première édition de la ‘Coupe du monde du tennis’, un homme a flambé dans les tournois du début de saison: il faudra, à n’en pas douter, être attentif au parcours du jeune Andrey Rublev à Melbourne. Et David Goffin pourrait rapidement retrouver le Russe sur son chemin australien.