Kim Clijsters s'adressant aux médias, dimanche, à Dubaï
Plein écran
Kim Clijsters s'adressant aux médias, dimanche, à Dubaï © BELGA

Kim Clijsters “très excitée de rejouer”

Kim Clijsters s'est préparée de manière un peu insolite à l'entame du chapitre 3 de sa carrière au tournoi WTA Premier sur dur de Dubai, doté de 2.643.670 dollars. La Limbourgeoise, 36 ans, qui défiera finalement l'Espagnole Garbine Muguruza (WTA 16) au premier tour, a ainsi été invitée ce week-end par les organisateurs à échanger quelques balles à la plage de Jumeirah Al Naseem en compagnie de l'Américaine Sofia Kenin (WTA 7), lauréate de l'Australian Open.

"Dubai est l'endroit parfait pour entamer mon come-back", a-t-elle confié aux médias locaux au pied du fameux Burj al Arab Hotel. "Cela fait six mois environ que je me prépare en indoor et pouvoir être ici au soleil est dès lors particulièrement agréable. C'est une chouette manière de lancer ma semaine et je suis très excitée à l'idée de remonter sur un court et de rejouer en compétition. Je sais qu'il s'agit du vingtième anniversaire du tournoi, qui fut le premier à attribuer un prize-money équivalent aux hommes et aux femmes. C'est donc un endroit très particulier et un honneur pour moi d'y faire mon retour en même temps que mes débuts, vu que je ne m'y suis encore jamais produite.”

Kim Clijsters et Sofia Kenin, qui se connaissent depuis 2005, lorsque l'ancienne N.1 mondiale avait fait découvrir les coulisses du tournoi WTA de Miami à la jeune Américaine alors âgée de six ans, en ont également profité pour évoquer le triomphe de la Floridienne à l'Australian Open, le mois dernier. La petite histoire, toutefois, ne dit pas si la Limbourgeoise lui a demandé quelques conseils au sujet de Garbine Muguruza, que 'Sonya' Kenin, comme elle aime à être appelée, a battu en finale à Melbourne 4-6, 6-2, 6-2.

Kim Clijsters et Sofia Kenin, samedi, à Dubaï
Plein écran
Kim Clijsters et Sofia Kenin, samedi, à Dubaï © Photo News
Plein écran
© Photo News
Plein écran
© BELGA
Plein écran
© BELGA
  1. Kim Clijsters est restée aux États-Unis: “Je suis toujours aussi motivée”

    Kim Clijsters est restée aux États-Unis: “Je suis toujours aussi motivée”

    Kim Clijsters a réagi pour la première fois à la pandémie du coronavirus. Réduite au chômage technique comme tous les joueurs et joueuses de tennis, la Limbourgeoise, 36 ans, s'est exprimée par le biais de ses comptes Instagram et Twitter depuis les États-Unis. L'ancienne N.1 mondiale, qui devait y disputer les tournois WTA d'Indian Wells et de Charleston, a en effet décidé de rester de l'autre côté de l'Atlantique, dans sa maison du New Jersey, où elle a été rejointe par son mari Brian Lynch et sa fille aînée, Jada.