Plein écran
Nick Kyrgios ne mâche pas ses mots © AP

Kyrgios dézingue “l’insupportable" Djokovic et "l’excessif" Nadal

Réputé pour ses frasques à répétition, le sulfureux Nick Kyrgios a sévèrement taclé Novak Djokovic et Rafael Nadal dans un récent entretien.

Sans Nick Kyrgios, le circuit serait bien plus calme, et surtout plus moribond. Alors qu’il n’est pas commun dans ce sport que des joueurs s’envoient des piques par médias interposés, le tennisman australien n’en a que faire de cette tradition. Il dit ce qu’il pense et tant pis si cela fait grincer des dents.

“L’obsession maladive de Djokovic”

Interrogé par Ben Rothenberg, dans le cadre du podcast NCR Tennis, le joueur n’a pas fait dans la dentelle au moment de passer au crible le fameux quatuor Roger Federer, Andy Murray, Novak Djokovic et Rafael Nadal. Si Kyrgios a beaucoup d’estime pour les deux premiers cités, ce n’est pas du tout la même histoire avec le Serbe et l’Espagnol.

Commençons d’abord par Novak Djokovic. “Il a une obsession maladive avec le besoin d’être aimé. Il veut être Federer”, a débuté Kyrgios. Avant de poursuivre de plus belle. “Il veut être tellement aimé que je n’arrive pas à le supporter. Ça en devient gênant. Sa célébration me tue (le Serbe lance généralement ses bras vers le public pour lui dire qu’il l’aime, nldr). Si je le rejoue et que je gagne, je ferai sa célébration devant lui”. La scène serait assez lunaire.

Nadal? “Son opposé total”

Kyrgios n’a affronté qu’à deux reprises Nole. Bilan: deux victoires pour l’Australien. “Il ne sera jamais le meilleur. S’il n’arrive pas à me battre, il ne peut pas être le meilleur joueur de tous les temps”, sourit-il. Le fantasque joueur a ensuite estimé qu’il trouvait “Murray meilleur que Djokovic”.

Kyrgios ne s’est pas arrêté en si bon chemin. Le cas Rafael Nadal est arrivé sur la table. Et là encore, le joueur de Melbourne n’a pas mâché ses mots. “C’est mon opposé total. C’est quelqu’un de très excessif. Quand il me bat, tout va bien: il dit que tu es un adversaire difficile, que tu as bien joué. Mais quand je l’ai battu, il est passé en mode : ‘Il ne me respecte pas, il ne respecte pas mes fans, il n’a aucun respect pour le jeu’. Mais de quoi il parle? Rien n’a changé. Je ne serai jamais comme Nadal, nous sommes trop différents”, s’agace-t-il.