L'Américaine Desirae Krawczyk et Nick Kyrgios
Plein écran
L'Américaine Desirae Krawczyk et Nick Kyrgios © DR.

Kyrgios propose une sortie en boîte à sa partenaire de double en pleine conférence de presse: “Ca va être scandaleux”

Nick Kyrgios, c’est un peu le boute-en-train du circuit ATP. Après avoir admis avoir délibéré visé Nadal lors de son match du troisième tour face à l’Espagnol, l‘Australien s’est une nouvelle fois fait remarquer lors de sa conférence de presse après son double mixte vendredi dernier.

Assis à côté de sa partenaire américaine Desirae Krawczyk en salle de presse, l’enfant terrible de l’ATP a sans doute oublié - quoi qu’avec lui, on ne sait jamais – que les micros étaient déjà branchés. L’Australien a été surpris en train de proposer à sa partenaire… une sortie en boîte. “On a réservé une boîte pour ce soir. Ça va être scandaleux”, lui lance-t-il. “Um ouais, je t’envoie un texto si tu veux? Je ne veux pas en dire trop s’ils sont allumés (ndlr. en parlant des micros).”

🇫🇷🤟🏼

421 Likes, 20 Comments - Desirae Krawczyk (@des_krawczyk11) on Instagram: "🇫🇷🤟🏼"

En fin d’interview, l’Australien a précisé aux journalistes qu’il comptait passer une soirée… au calme. “Vraiment?”, a rétorqué sa partenaire, amusée. “N’importe quoi, n’importe quoi”, a-t-elle ajouté.

Très complices face aux journalistes, Kyrgios et Krawczyk ont fait le show devant la presse. Peu de temps avant, ils s’étaient inclinés en double mixte en trois sets (6-7 7-6 7-5) contre Marcus Daniell et Jennifer Brady. La joueuse américaine a également dévoilé comment Kyrgios lui avait demandé de jouer avec elle en double: via un message privé sur Insatagram…

Kyrgios n’en est plus à une frasque près…

Plein écran
© AFP
Plein écran
© Photo News
Plein écran
© Photo News
  1. Pour Angelique Kerber, il faut envisager le tennis à huis-clos

    Pour Angelique Kerber, il faut envisager le tennis à huis-clos

    Pour Angelique Kerber, triple lauréate en Grand Chelem, il faut envisager de devoir poursuivre la saison de tennis dans des stades vides. "C'est difficile d'imaginer de jouer devant des tribunes vides, et les matches sans public, c'est tout sauf idéal, mais si cela peut constituer une transition vers un retour au jeu, il faut l'envisager, même si en temps normal, cela parait complètement absurde", a expliqué l'Allemande dans une interview parue mercredi dans le Bild.