Plein écran
© photo_news

"La terre battue bleue? Je vais demander conseil à Chuck Norris"

Plein écran
© getty
Plein écran
© getty
Plein écran
© ap

Novak Djokovic n'aime pas la terre battue bleue de Madrid. Comme beaucoup de joueurs qui participent à l'épreuve. Hier, le Serbe a éliminé difficilement Daniel Gimeno Traver, en trois sets, 6-2, 2-6, 6-3, en près de deux heures de jeu.

Après le match, il s'en est pris à la surface, au cours d'une conférence de presse où il n'a pas réussi à cacher son énervement. "Pour moi, sur le court central, c'est impossible de bouger. J'ai réellement frappé cinq balles sur tout le match. Le reste du temps, j'essayais juste de pousser la balle dans le court.  Je me suis concentré sur mon service et j'ai essayé d'avoir quelques points gratuits de la part de mon adversaire."

Injouable
Toujours avec son ton décalé, "Nole" a quand même réservé une petite blague à l'assistance. "Pour moi, ce n'est pas du tennis. La prochaine fois, je viendrai peut-être avec des chaussures de football ou je demanderai des conseils à Chuck Norris. Avec tout le respect que j'ai pour le tournoi et les personnes qui travaillent ici, je ne trouve plus de mots pour décrire la situation. C'est très difficile surtout sur le court central. Pour cette année, nous ne pouvons rien changer. Ma première impression après le premier match n'est pas bonne. Je ne veux pas être celui qui se plaint mais je dis toujours ce que je ressens. J'espère qu'il y aura  une conversation sérieuse après le tournoi au sujet du futur de cette terre battue bleue."