Plein écran
Mario Villela Martinez craque à Shymkent. © Capture d'écran

Le craquage complet de ce tennisman espagnol en challenger

Perdre un match, c’est toujours difficile, mais il y a des circonstances qui peuvent rendre fou. La preuve avec Mario Villela Martinez. 

Engagé au Challenger de Shymkent,  Mario Villela Martinez n’a pas fait long feu au Kazakhstan. Eliminé dès le premier tour par le Bosnien Tomislav Brkic, l’Espagnol s’est tout de même constitué une solide réputation. Pas pour la qualité du tennis proposé sur la terre battue kazakhe, mais bien pour la manière dont il a démoli sa raquette à l’issue de cette défaite visiblement frustrante. 

Après trois doubles fautes et une faute directe dans le dernier jeu de la rencontre, l’Espagnol a martyrisé son instrument comme jamais. Il y a des défaites qui sont plus difficiles à accepter que d’autres.