Elise Mertens
Plein écran
Elise Mertens © BELGA

Le joli coup d’Elise Mertens, qualifiée pour les huitièmes de finale de Wimbledon

Elise Mertens, 21e joueuse mondiale et tête de série N.21, a signé la plus belle performance de sa carrière sur le gazon de Wimbledon. La Limbourgeoise qui dispute ses quatrièmes Internationaux de Grande-Bretagne de tennis consécutifs, s’est qualifiée samedi pour les huitièmes de finale du simple dames. La N.1 belge a éliminé au 3e tour la Chinoise Qiang Wang, 27 ans, 15e mondiale et 15e tête de série, en trois sets : 6-2, 6-7 (9/11) et 6-4. Le match a duré 2h48.

Mertens, 23 ans, avait été éliminée au 3e tour tant en 2017 qu’en 2018 et au 2e tour en 2016. Elle avait perdu ses trois premières rencontres face à la Chinoise à chaque fois en trois manches.

Afin de rejoindre les quarts de finale, et ainsi égaler sa meilleure performance en Grand Chelem (US Open 2018), Elise Mertens devra se défaire de la lauréate du duel entre la Néerlandaise Kiki Bertens (WTA 4) et la Tchèque Barbora Strycova (WTA 54).

La Belge a d’emblée mis la pression sur son adversaire qui n’avait jamais dépassé le 2e tour à Wimbledon. Elle s’envola pour mener 3-0, mais après la perte d’un jeu de service, Wang est revenue à 3-2 service à suivre. Mertens eut la bonne idée de réussir un 2e break (4-2) et d’aller chercher sur la lancée la première manche.

Dans la seconde manche, tout s’est joué dans le jeu décisif personne n’ayant réussi à prendre la mise en jeu adverse. Mertens, menée 3/5, a sauvé pas moins de trois balles de set (à 5/6, 6/7 et 7/8) avant de manquer une première balle de match (à 9/8) et finalement de concéder le set.

Le seul break réalisé par Mertens, dans le ‘célèbre’ 7e jeu de la manche finale, suffit pour arracher un succès difficile, à la 4e balle de match, bien que mérité.

Vendredi, Mertens (WTA 5 en double) avait aussi assuré sa place pour les huitièmes de finale (3e tour) du double dames en compagnie de la Bélarusse Aryna Sabalenka (WTA 20) avec qui elle compose la 6e tête de série. Elles y rencontreront les Taïwanaises Hao-Ching Chan et Latisha Chan, la paire classée cette année 9e tête de série au All England Lawn Tennis and Croquet Club. 

Plein écran
© Photo News
Plein écran
© Photo News
  1. Le toit du Central et huit courts éclairés prêts à accueillir Roland-Garros cet automne

    Le toit du Central et huit courts éclairés prêts à accueillir Roland-Gar­ros cet automne

    Si la date du début de Roland-Garros 2020 n'est pas encore connue (20 ou 27 septembre), il ne fait pas de doute à l'heure actuelle que le tournoi du Grand Chelem de tennis parisien sur terre battue devrait se dérouler en dépit de la pandémie de coronavirus. Alors que le tournoi aurait dû débuter cette semaine sans ces circonstances exceptionnelles, Guy Forget le directeur de l'épreuve s'est confié par visio-conférence au site Tennis.com.
  2. Rafael Nadal: “Si un joueur gagne plus de 81 matchs de suite ou plus de 12 Roland, je serai heureux”

    Rafael Nadal: “Si un joueur gagne plus de 81 matchs de suite ou plus de 12 Roland, je serai heureux”

    Rafael Nadal a récemment repris l'entraînement dans son Académie à Minorque, après avoir longtemps attendu confiné en raison de la pandémie de coronavirus. Sans elle, il serait occupé en ce moment à tenter de gagner un 13e titre à Roland Garros. L'Espagnol s'est confié par visio-conférence à l'ancien champion argentin José-Luis Clerc sur ESPN et évoqué beaucoup de sujets.