Plein écran
Conquérant et agressif, David Goffin a retrouvé la recette des succès à Halle. © EPA

Le retour au premier plan de David Goffin

WimbledonAprès des mois de galère et de recherche de son meilleur niveau, David Goffin a (enfin!) dégoupillé à Halle. Un tournoi plein de promesses qui laisse entrevoir de belles choses avant le troisième Grand Chelem de la saison.  

Après un bon tournoi à Roland-Garros, où il fut, avec Dominic Thiem, l’un des deux seuls joueurs à prendre un set à Rafael Nadal, David Goffin a confirmé, sur le gazon de Halle, qu’il s’approchait de son meilleur niveau. Dans la tête, dans l’attitude et dans les résultats, le Liégeois paraît complètement relancé. Et ce n’est pas la défaite contre Roger Federer, dimanche en finale, qui devrait remettre cet état de fait en question. 

Plein écran
© EPA

Quatre victoires de suite, une première! 

Car, avant ça, David Goffin avait effacé tous les doutes qui l’ont rongé pendant de nombreux mois. En s’offrant un membre du top ten, et pas n’importe lequel (Alexander Zverev), une première cette saison, mais aussi en alignant plus de deux succès consécutifs, une autre première en 2019. Et enfin, en se qualifiant pour une finale, ce qui n’était plus arrivé à David Goffin... depuis novembre 2017! 

Bref, tous les voyants sont au vert pour le Liégeois et ça se confirme aussi au classement ATP, où David Goffin fait un bond de dix places pour à nouveau se rapprocher du top 20 mondial (il est 23e ce lundi). 

Plus agressif

Mais, au-delà des chiffres, qui sont déjà éloquents, c’est dans la gestion que David Goffin paraît avoir retrouvé la sérénité qui lui avait jadis permis de s’imposer comme un membre incontestable du top 10 mondial. 

Et sous les ordres de Thomas Johansson, le numéro 1 du tennis belge semble désormais transformé. Beaucoup plus agressif, plus adroit à la volée et hyper-performant au service: il développe le tennis parfait pour briller sur gazon, comme en témoigne sa belle semaine allemande au cours de laquelle, il aurait pu, avec un peu plus de réussite, prendre le premier set à Federer et pousser le Suisse aux 102 titres dans ses derniers retranchements. 

Suffisant pour aborder Wimbledon, où il est certain, grâce à sa finale à Halle, d’être tête de série, dans les meilleures conditions. Il confirme dans les colonnes du Laatste Nieuws. “C’était la semaine idéale. Beaucoup de matchs, de belles bagarres et un bon niveau de tennis. On ne peut pas en demander beaucoup plus avant d’entrer dans un tournoi du Grand Chelem.” Reste une inconnue: le tirage au sort. A Roland-Garros, le Belge avait été servi avec Rafael Nadal dès le troisième tour, sera-t-il plus épargné sur le gazon anglais? Réponse vendredi! 

Plein écran
© Photo News
  1. David Goffin est impatient de commencer le premier tournoi joué en Arabie Saoudite

    David Goffin est impatient de commencer le premier tournoi joué en Arabie Saoudite

    David Goffin (ATP 11) a déjà le regard tourné vers 2020. Dans le cadre de sa préparation, le Liégeois, 29 ans, participera ainsi de jeudi à samedi à la Diriyah Tennis Cup, une lucrative exhibition de 3 millions de dollars qui réunit en Arabie Saoudite 8 joueurs, dont 6 du Top-20, parmi lesquels le Russe Daniil Medvedev (ATP 5), le Français Gaël Monfils (ATP 10) et le Suisse Stan Wawrinka (ATP 16).