Plein écran
© Twitter

Le terrible clash entre Llodra et Paire à Miami

Plein écran
© photo_news
Plein écran
© photo_news
Plein écran
© photo_news
Plein écran
© getty

L'opposition franco-française entre Michael Llodra et Benoît Paire lors du premier tour du Masters 1000 de Miami a tourné au pugilat. En effet, au-delà de la victoire de "Mika" (7-6 6-2), on retiendra surtout l'ambiance délétère dans laquelle s'est déroulée cette partie, avec de nombreuses insultes à la clé de part et d'autre.

Llodra: "Petit merdeux"
Les prémisses des incidents remontent au premier set, suite à une annonce tardive de l'arbitre de chaise sur une double faute de Llodra. Mécontent, Paire le signale à l'officiel. Au changement de côté suivant, alors qu'il y avait 3-0 pour Paire, Llodra aurait remis son compatriote à sa place. "Je ne l'ai pas insulté", se défend le joueur parisien. "Dans le deuxième jeu du match, l'arbitre a mis un peu de temps à signaler que ma deuxième balle était faute et Benoît s'est manifesté en râlant. Je lui ai dit: Ne commence pas à mettre la pression sur l'arbitre, le match va bien se passer. Ne te comporte pas comme un petit merdeux", témoigne-t-il dans l'Equipe.

Vexé par le dérapage verbal de Llodra, Paire aurait complètement perdu son sang-froid par la suite, traitant son adversaire plusieurs fois de "mange-merde" ou essayant de le prendre pour cible au filet. Ambiance! Le spécialiste de double a, quant à lui, écopé d'un avertissement pour un geste de provocation (ndlr. pouce levé) envers Paire.

Paire: "Je ne lui parlerai plus jamais"
"A partir de là, je n'ai plus rien dit pour ne pas passer pour le vilain petit canard", a expliqué Llodra. "Mais lui m'a insulté à de nombreuses reprises et il a plusieurs fois essayé de m'allumer. Il a ''fissuré'' (sic). Je peux comprendre (que sa phrase a fait réagir Paire, ndlr) mais c'est allé trop loin", raconte LLodra.

Au final, c'est le Parisien qui a fini par l'emporter (7-6 6-2). "Je savais que si je gagnais le premier set, il allait péter les plombs", analyse-t-il.  Benoît Paire, lui, a quitté le court sous les sifflets du public et a refusé de serrer la main à son adversaire. "Mika a tout fait pour me déstabiliser alors que je dominais tranquillement la rencontre. Il m'a clairement et sciemment insulté. Je ne lui parlerai plus jamais", a-t-il confié à l'Equipe.