"Les gens paieront toujours un ticket pour me voir": Kyrgios répond aux sifflets

VideoQualifié pour les demi-finales à Acapulco en ayant battu Stan Wawrinka en quart de finale, Nick Kyrgios confirme sa bonne semaine. Après le match, l'Australien a répondu aux sifflets du public mexicain.

Après Rafael Nadal, Nick Kyrgios a éjecté le Suisse Stan Wawrinka d'Acapulco. Mais l'Australien a eu le droit aux sifflets et huées du public, comme lors du tour précédent face à Nadal.

"Je sais que les gens seront là pour me voir jouer demain. Et le lendemain. Et le lendemain. Dans deux semaines, deux ans. Les gens paieront toujours un ticket pour me voir. En fait, je joue mieux quand la foule est contre moi", a précisé Kyrgios à Tennis Channel.

Le 72e mondial est également revenu sur cet épisode où on a pu le voir réagir contre une personne dans le public: "Je soignais ma jambe et il a commencé à me huer. S'il se fait soigner sa jambe, je ne vais le siffler pour ça. C'est un idiot", a répondu Kyrgios.

  1. David Goffin et Roland-Garros, une belle histoire qui attend encore son apothéose
    Roland-Garros

    David Goffin et Roland-Gar­ros, une belle histoire qui attend encore son apothéose

    Si le tournoi parisien avait pu se dérouler comme prévu, les quarts de finale auraient débuté ce mardi à Roland-Garros. Un stade de la compétition que David Goffin a atteint pour la première fois en Grand Chelem à Paris et ce n’est sans doute pas un hasard. Le Liégeois a toutes les qualités pour briller sur terrer battue et Roland-Garros lui a d’ailleurs offert quelques-uns des plus beaux moments de sa carrière. Retour sur les bons et les moins bons souvenirs d’une histoire d’amour qui reste, à ce jour, inachevée.
  2. Toutes les options restent ouvertes pour l’US Open

    Toutes les options restent ouvertes pour l’US Open

    Une décision relative à la tenue de l'US Open, et dans quelles conditions, doit être prise à la mi-juin ou fin juin, a expliqué Stacey Allaster, directrice exécutive de l'association américaine de tennis (USTA) à Associated Press samedi. Si la troisième levée du Grand Chelem de tennis de l'année pouvait avoir lieu, "toutes les options en matière de mesures à prendre sont étudiées", a-t-elle précisé. "Mais nous n'avons encore pris aucune décision."