Plein écran
Rafael Nadal, c’est d’abord un mental hors-norme. © Photo News

Les secrets du mental hors norme de Rafael Nadal

Souvent trahi par son corps au cours des dernières années, Rafael Nadal a toujours pu compter sur un mental hors norme pour revenir à son meilleur niveau et poursuivre son insatiable ascension vers les sommets de l’histoire de son sport. 

Rafael Nadal a encore démontré, la semaine dernière à Rome, l’importance de son mental sur le cours de sa carrière. En difficulté depuis le début de la saison sur terre battue, l’Espagnol s’est offert son premier titre de l’année au meilleur des moments : juste avant Roland-Garros, où il tentera d’aller chercher une douzième  !) couronne.

“Tous les jours”

Et si l’Espagnol parvient toujours à surmonter les moments difficiles, c’est avant tout parce qu’il dispose d’un mental à toute épreuve. Interrogé sur la question en conférence de presse, il a tenté d’expliquer comment il se préparait mentalement. Un travail quotidien. “Le travail mental, c’est quand tu bosses tous les jours et que tu ne te plains pas”, explique l’Espagnol pour commencer son laïus.

“Quand tu joues mal, quand tu as des problèmes, quand tu as des douleurs, tu dois toujours garder la bonne attitude “, insiste-t-il. “Il ne faut pas être négatif face à tout ça. Quand je joue mal, quand j’ai mal quelque part, je monte toujours sur le court avec la même passion, celle qui m’a amené là où j’en suis aujourd’hui.”

“C’est ça le travail mental et c’est quelque chose que je fais depuis le tout début de ma carrière. Ne pas être frustré quand les choses se passent mal, ne pas être trop négatif... C’est grâce à ça que j’ai toujours eu la chance de revenir à mon meilleur niveau, de gagner de nouveaux titres et de vivre d’autres moments importants.” Une discipline de tous les instants qui pourrait à nouveau être très utile à l’Espagnol sur les courts de la Porte d’Auteuil la semaine prochaine.

Plein écran
Le physique a parfois flanché, le mental jamais. © REUTERS
  1. La Belgique recevra le Kazakhstan en qualifications pour la phase finale

    La Belgique recevra le Kazakhstan en qualifica­ti­ons pour la phase finale

    La Belgique (ITF 10) a hérité du Kazakhstan en qualifications pour la phase finale de la Fed Cup de tennis qui aura lieu du 14 au 19 avril 2020 à Budapest. Le tirage au sort a réservé la 17e nation du classement ITF pour les joueuses de Johan Van Herck, qui étaient têtes de série , mercredi à Londres au siège de l'ITF, la fédération internationale de tennis. La partie se jouera les 7 et 8 février prochain sur le sol belge.