Plein écran
© photo_news

Osaka a vacillé, mais reste sur le trône

La Japonaise Naomi Osaka aurait pu perdre sa place de N.1 mondiale en cas de titre à Madrid pour Simona Halep. La Roumaine, battue en finale par Kiki Bertens, a donc loupé l'occasion de revenir sur le trône de WTA mais a gagné une place pour se retrouver 2e, devant l'Allemande Angelique Kerber (WTA 3, +1). Elise Mertens, battue au premier tour dans la capitale espagnole, reste elle 20e.

Kiki Bertens, auréolée de son titre le plus prestigieux en carrière, grimpe au 4e rang mondial, le classement le plus élevé atteint par une Néerlandaise. Elle devance la Tchèque Petra Kvitova (WTA 5), qui concède 3 places après avoir perdu les points de son sacre à Madrid en 2018.

Côté belge, Elise Mertens a conservé sa 20e place malgré sa défaite au premier tour en Espagne. La Limbourgeoise de 23 ans est engagée cette semaine au tournoi WTA Premier de Rome, une épreuve qu'elle n'avait pas disputé en 2018. Elle pourrait donc gagner quelques points WTA mais devra, pour ce faire, parvenir à battre lundi au premier tour Venus Williams (WTA 50), invitée par les organisateurs. Si elle venait à battre l'Américaine de 38 ans, elle pourrait retrouver ... sa sœur cadette Serena (WTA 11/N.10) au 2e tour. La protégée de Patrick Mouratoglou, 37 ans et 23 sacres en Grand Chelem au compteur, effectue sa rentrée sur ocre cette saison au Foro Italico.

Alison Van Uytvanck est elle 49e (-1), Kirsten Flipkens 60e (-1), Ysaline Bonaventure 116e (-1), Greet Minnen 152e (-2) et Yanina Wickmayer 153e.

  1. Toutes les options restent ouvertes pour l’US Open

    Toutes les options restent ouvertes pour l’US Open

    Une décision relative à la tenue de l'US Open, et dans quelles conditions, doit être prise à la mi-juin ou fin juin, a expliqué Stacey Allaster, directrice exécutive de l'association américaine de tennis (USTA) à Associated Press samedi. Si la troisième levée du Grand Chelem de tennis de l'année pouvait avoir lieu, "toutes les options en matière de mesures à prendre sont étudiées", a-t-elle précisé. "Mais nous n'avons encore pris aucune décision."
  2. Le toit du Central et huit courts éclairés prêts à accueillir Roland-Garros cet automne

    Le toit du Central et huit courts éclairés prêts à accueillir Roland-Gar­ros cet automne

    Si la date du début de Roland-Garros 2020 n'est pas encore connue (20 ou 27 septembre), il ne fait pas de doute à l'heure actuelle que le tournoi du Grand Chelem de tennis parisien sur terre battue devrait se dérouler en dépit de la pandémie de coronavirus. Alors que le tournoi aurait dû débuter cette semaine sans ces circonstances exceptionnelles, Guy Forget le directeur de l'épreuve s'est confié par visio-conférence au site Tennis.com.