Plein écran
Benoît Paire. © Photo News

Paire va (déjà) faire une pause: “Me mettre à la plage, boire des cocktails, c'est ce que j'aime”

Benoît Paire a été éliminé dès le deuxième tour de l’Open d’Australie au terme de cinq sets face à Marin Cilic. Le Français est ressorti frustré de sa rencontre, énervé par sa programmation et par le public croate. Le numéro 21 mondial va déjà s’accorder une petite pause dans sa saison. 

Benoît Paire se fait souvent remarquer sur le circuit. Son personnage atypique plaît comme il agace. À Melbourne, le Français n’a jamais réussi d’exploit dans sa carrière. Cette édition 2020 n’aura pas dérogé à la règle, puisqu’il est sorti en cinq sets, avec des regrets. 

Le récent finaliste d’Auckland avait d’abord été programme lundi pour son premier tour avant d’être obligé de jouer mardi en raison de la pluie. Après un match en cinq sets, il a dû revenir sur le court moins de 24h plus tard pour disputer son deuxième tour. Une décision qu’il n’a pas appréciée. “Les meilleurs ont forcément un jour de repos parce qu’ils jouent sur les grands courts qui sont couverts. C’est bien, mais moi j’ai fait finale la semaine dernière, je joue 3h30 contre Stebe, je n’ai même pas 24 heures de repos et je joue contre Cilic. Au moins, laissez-nous un peu de temps, mettez-nous le soir en night session”, a-t-il lancé dans une interview à l’Equipe.

Le Français était également remonté contre les supporters de Marin Cilic: “Le public croate n’a pas forcément été très bon. Ils mettent de l’ambiance, mais je ne les trouve pas fair-play. Moi, sur le court, parfois je dérape, je l’avoue, je suis comme ça, parfois j’en fais trop. Mais le public croate est dans l’excès. Ils ont leur truc de natation sur les oreilles. La prochaine fois, ils resteront dans leur piscine.”

“Juste poser ma raquette parce que je ne peux plus la voir”

La tête de série numéro 21 du tournoi a fait part de son désir de couper avec le tennis. “Il y a pas mal de choses qui me déplaisent, mais je vais retenir le positif. J’ai quand même gagné quelques matches intéressants, mon niveau de jeu est en place, donc il va falloir s’appuyer sur ça pour la suite de la saison, mais là j’ai besoin de couper un peu.”

Mais avant ça, il est encore engagé en double avec Simone Bolleli. “Il faut que je tienne mon engagement et que je joue le truc à fond. Mais je suis parti de chez moi le 27 décembre. J’ai fait les choses sérieusement, il y avait l’ATP Cup, j’ai enchaîné avec Auckland et ici. Je n’ai pas eu le temps de souffler une seconde. J’ai enchaîné déjà neuf ou dix matches. C’est beaucoup pour un début de saison. Je n’ai pas fait de préparation donc c’est compliqué d’enchaîner.”

Benoît Paire s’est ensuite lâché au moment de parler de son programme des prochains jours. “Je vais quand même profiter parce qu’on est à Melbourne, c’est une belle ville. Il y a des choses à faire et des bons endroits pour sortir. Je vais poser la raquette, car je la vois tous les jours depuis un moment. Il faut décompresser et je vais aller boire un petit verre”, a-t-il confié au micro d’Eurosport. “J’ai un pote qui va aux Philippines, peut-être que je vais faire ça pendant une semaine, me détendre, me mettre à la plage ou au bord d’une piscine, boire des cocktails, c’est ce que j’aime. Juste poser ma raquette parce que je ne peux plus la voir. J’ai hâte de récupérer, de me poser.”