Alison Van Uytvanck
Plein écran
Alison Van Uytvanck © EPA

Van Uytvanck retrouve le circuit WTA: “Mes objectifs? Surtout ne pas être contaminée”

La petite balle jaune va de nouveau pouvoir rebondir, à partir de ce lundi 3 août. Après cinq mois d’interruption en raison de la pandémie du Covid-19, le WTA Tour, le circuit féminin, reprend son cours avec le tournoi sur terre battue de Palerme, en Sicile, doté de 202.250 dollars. La semaine suivante, la caravane se dirigera vers Prague et Lexington, aux États-Unis. Avant de poursuivre par Cincinnati et, peut-être, l’US Open. Alison Van Uytvanck (WTA 57), la n°2 belge, sera de la partie en Italie et en République Tchèque. Et la Grimbergeoise, 26 ans, qui reste sur une demi-finale à Lyon contre l’Américaine Sofia Kenin (WTA 4), lauréate de l’Australian Open, est heureuse de pouvoir enfin ressortir sa raquette de son sac.

  1. Comment David Goffin peut-il sortir de sa spirale négative? “Son niveau est là, quelque part”

    Comment David Goffin peut-il sortir de sa spirale négative? “Son niveau est là, quelque part”

    Germain Gigounon s'est exprimé mardi, au lendemain de la défaite de David Goffin, (ATP 13) au premier tour à Roland-Garros contre le jeune Italien Lorenzo Musetti (ATP 76). Le Binchois, 32 ans, qui a pris en main la destinée du Liégeois fin de l'année dernière, s'est confié sur la période difficile que traverse son protégé - dix éliminations au premier ou deuxième tour depuis le début de l'année - et sur les solutions pour sortir de cette spirale négative.
  1. Retour gagnant pour Federer à Roland-Garros: “Je n’ai pas envie de rester à la maison”
    Interview

    Retour gagnant pour Federer à Roland-Gar­ros: “Je n’ai pas envie de rester à la maison”

    Roger Federer (ATP 8) a fait une joyeuse rentrée ce lundi à Roland-Garros pour ce qui pourrait, à bientôt 40 ans, peut-être marquer la fin de son histoire avec le tournoi du Grand Chelem parisien qu’il a remporté en 2009 et où il a disputé quatre autres finales. Deux ans après avoir été mis dans le vent, au propre comme au figuré, en demi-finales par son grand rival Rafael Nadal (ATP 3), le maestro suisse a retrouvé le court Philippe Chatrier contre l’Ouzbek Denis Istomin (ATP 204), issu des qualifications. Et comme au bon vieux temps, l’esthète de Bâle s’est imposé au petit trot, 6-2, 6-4 et 6-3 en 1h33 à peine, avec à la clé 48 coups gagnants et 19 points sur 24 remportés au filet.