Plein écran
Après Gasquet, Tsonga et Edmund, qui de Wawrinka ou de Murray remportera le tournoi d'Anvers? © DR

Wawrinka-Murray: deux champions du tennis, “une finale exceptionnelle” à Anvers

Stanislas Wawrinka contre Andy Murray. 61 titres dont six tournois du Grand Chelem à eux deux. Le Suisse et le Britannique ont marqué leur époque, en faisant mieux que résister à la suprématie des trois légendes Federer, Nadal et Djokovic. De retour après, chacun à des degrés différents, une longue période blanche à cause des blessures, les deux tennismen se retrouvent demain en finale du tournoi de l’European Open. Pour le plus grand bonheur du public anversois.

 Wawrinka-Murray en finale d’un ATP 250, ce n’est pas tous les jours. Wawrinka-Murray en Belgique, c’est assez rare pour le souligner. Wawrinka-Murray, on pouvait légitimement penser il y a quelques mois encore qu’une telle affiche était de l’histoire ancienne. Pour ces raisons notamment, la finale de la quatrième édition de l’European Open d’Anvers a une saveur très particulière.

“Fabuleux pour le tournoi”

“C’est une superbe finale entre deux vainqueurs de tournois du Grand Chelem. Andy Murray a été numéro un mondial, Stan a été troisième. C’est fabuleux pour le tournoi”, nous glisse Sébastien Grosjean, capitaine de l’équipe de France de Coupe Davis et actif dans l’organisation du tournoi anversois. Il est effectivement difficile, voire impossible, de faire une meilleure publicité pour le seul tournoi belge du circuit ATP.

Les organisateurs ont pourtant dû avoir quelques craintes jeudi, quand les trois têtes de série, Monfils, Goffin et Schwartzman ont pris la porte dès leur entrée en lice. Sauf que la force de cette année, c’est la richesse du casting, et ces éliminations n’ont pas réellement gâché la fin du tournoi. Il y a eu évidemment Stan et Andy, mais les deux révélations Ugo Humbert et Jannik Sinner ont également marqué cette édition 2019.

Malgré leur potentiel, les jeunes cracks n’ont pas réussi à faire vaciller l’expérience des deux stars lors des demi-finales samedi. Comme un symbole, Murray et Wawrinka vont se retrouver, plus de deux ans après une demi-finale mémorable à Roland-Garros, remportée par le Suisse en cinq sets. Depuis ce fameux match, les deux joueurs ont connu des périodes très compliquées.

Deux immenses champions revenus de loin

Murray, âgé de 32 ans et seulement 243e joueur mondial, s’était fait poser une prothèse sur sa hanche gauche récalcitrante il y a près de dix mois. Cette blessure avait failli le pousser vers une retraite précoce. De son côté, Wawrinka se rapproche de son meilleur niveau après pas mal de pépins au genou.

“Vu nos deux parcours, c’est un match particulier oui. Le voir revenu à un tel niveau, cela fait plaisir. C’est l’un des plus grands joueurs de tous les temps et de toutes les générations. J’ai beaucoup de respect pour lui”, admire Wawrinka. “Il a fallu des mois à chacun pour s’en remettre et cela ne sera plus jamais pareil pour nous, mais c’est un plaisir de se retrouver en finale”, ajoute Murray.

Malisse et Van Herck pronostiquent Wawrinka

L’Écossais, de retour sur le circuit depuis le mois d’août, n’a plus gagné aucun tournoi depuis 2017 à Dubaï. Son futur adversaire n’est également plus un habitué des finales: sa dernière remonte à février dernier, et le Suisse s’était incliné. Son ultime titre remonte, aussi, à 2017, c’était à Genève.

Alors, qui part favori pour soulever la coupe? De l’avis de l’ancien joueur belge Xavier Malisse, Wawrinka part avec un avantage. “C’est une affiche de rêve, mais si je dois choisir, je dirais Wawrinka. Mais attention car Murray joue mieux qu’il y a trois ou quatre mois, il bouge bien et sa confiance remonte”, estime-t-il. Johan Van Herck va dans le même sens. “Murray a eu des matchs plus difficiles que Wawrinka. Je pense que le Suisse part légèrement favori. Murray part aussi de plus loin, mais ce sera une finale exceptionnelle”, pronostique le capitaine de l’équipe belge de Coupe Davis.

Peu importe le vainqueur, la Lotto Arena sera comble et le public devra profiter de cet affrontement si spécial. Quand on voit les finales des autres ATP 250 de la semaine (Mannarino-Rublev à Moscou, Krajinović-Shapovalov à Stockholm), le tournoi d’Anvers peut être fier de son édition.

  1. Berrettini quitte le Masters sur une victoire contre Thiem, déjà qualifié

    Berrettini quitte le Masters sur une victoire contre Thiem, déjà qualifié

    L'Italien Matteo Berrettini (ATP 8), déjà éliminé, a conclu sa première participation aux ATP Finals, le Masters masculin de tennis, par une victoire sur l'Autrichien Dominic Thiem (ATP 5) 7-6 (7-3), 6-3 jeudi, à l'O2 Arena de Londres, dans le groupe Björn Borg. Cette défaite n'a pas de conséquence pour Thiem, déjà qualifié pour les demi-finales avant cette rencontre. La partie a duré 1 heure et 17 minutes.