Photo d'illustration.
Plein écran
Photo d'illustration. © AFP

Wimbledon avait souscrit à une assurance annulation en cas d'épidémie

La pandémie de coronavirus a provoqué l'arrêt du sport de compétition depuis le mois de mars à travers la planète. Le report et l'annulation des diverses compétitions ne se comptent plus. Si les sportifs souffrent de cette situation c'est aussi le cas de très nombreux organisateurs qui ont vu de manière soudaine et inattendue leurs efforts réduits à néant. Avec parfois de lourdes pertes financières. 

Le tournoi de tennis de Wimbledon qui a annoncé son annulation le 1er avril ne sera pas dans le cas. Le All England Club, l'organisateur, a eu la bonne idée de souscrire à une assurance annulation en cas d'épidémie, a indiqué franceinfo, mercredi. Une solution coûteuse et qui dès lors a été retenue par peu d'organisations sportives.

Le tournoi de Wimbledon devait rapporter plus de 250 millions de livres sterling de recette (284 millions d'euros).

Depuis 2003 et l'épidémie de SRAS, les organisateurs du plus prestigieux tournoi du Grand Chelem de tennis payaient une prime annuelle de 1,6 million de livres (1,8 M d'euros) pour s'assurer contre ce risque, aux côtés d'autres clauses prises en charge comme la mort de la reine ou des attaques terroristes, rapporte encore le média français. 

Le tournoi de Wimbledon va ainsi être indemnisé à hauteur de 114 millions de livres (131 M d'euros) à la suite de l'annulation de son édition 2020, prévue du 29 juin au 12 juillet 2020.

Contrairement à Roland Garros, Wimbledon ne pouvait être reprogrammé cette année à l'automne, car il est impossible de garantir la qualité du gazon en cette période. La 134e édition de l'épreuve est prévue du 28 juin au 11 juillet 2021.

  1. Le toit du Central et huit courts éclairés prêts à accueillir Roland-Garros cet automne

    Le toit du Central et huit courts éclairés prêts à accueillir Roland-Gar­ros cet automne

    Si la date du début de Roland-Garros 2020 n'est pas encore connue (20 ou 27 septembre), il ne fait pas de doute à l'heure actuelle que le tournoi du Grand Chelem de tennis parisien sur terre battue devrait se dérouler en dépit de la pandémie de coronavirus. Alors que le tournoi aurait dû débuter cette semaine sans ces circonstances exceptionnelles, Guy Forget le directeur de l'épreuve s'est confié par visio-conférence au site Tennis.com.
  2. Rafael Nadal: “Si un joueur gagne plus de 81 matchs de suite ou plus de 12 Roland, je serai heureux”

    Rafael Nadal: “Si un joueur gagne plus de 81 matchs de suite ou plus de 12 Roland, je serai heureux”

    Rafael Nadal a récemment repris l'entraînement dans son Académie à Minorque, après avoir longtemps attendu confiné en raison de la pandémie de coronavirus. Sans elle, il serait occupé en ce moment à tenter de gagner un 13e titre à Roland Garros. L'Espagnol s'est confié par visio-conférence à l'ancien champion argentin José-Luis Clerc sur ESPN et évoqué beaucoup de sujets.