Albert II s’est soumis à un test ADN