Après le marathon sur son balcon, ce Français récidive en courant 50 km

Nous vous en parlions la semaine dernière, Elisha Nochomovitz avait réalisé l’exploit de réaliser un marathon, en pleine période de confinement, sur son balcon. Mardi, le Toulousain a remis le couvert en parcourant cette fois 50 kilomètres.

Pas besoin de sortir de son immeuble, un balcon de 7 mètres de long et 1 mètre de large suffit à cet habitant de la banlieue toulousaine. Sa performance avait fait le tour des médias la semaine dernière: Elisha Nochomovitz avait effectivement parcouru l’équivalent d’un marathon, 42,2 km, en 6 heures et 48 minutes. Selon ses calculs, cela représentait l’équivalent de 6.000 allers/retours. “J’ai voulu soutenir le corps médical en prouvant qu’il est possible de faire du sport en restant à la maison”, expliquait-il à Eurosport.

Mais le sportif ne comptait pas s’arrêter en si bon chemin. Quelques jours après son exploit, il a remis le couvert mardi. Même lieu, mêmes conditions, avec cette fois un objectif plus élevé, atteint avec persévérance: parcourir 50 kilomètres sur son balcon. “J’ai simulé un jour de compétition, réveil à 5h, plat de pâtes au petit-déjeuner, et j’ai déclenché le chrono à 8h”, témoigne celui qui se surnomme “Balconman” sur son compte Instagram.

Résultat? “Je pulvérise mon chrono sur semi-marathon balcon (2h48) ainsi que sur marathon (5h38)”, se félicite Elisha, qui a couru les 50 kilomètres en 6 heures et 29 minutes, soit 20 minutes de moins que les 42 kilomètres réalisés la semaine dernière. “Cette fois j’ai retenu la leçon, j’ai enlevé le GPS. J’ai lancé une activité ‘tapis de course’ sur ma Suunto (montre connectée, ndlr)”. Et ce n’est pas fini. Le Toulousain a annoncé qu’il allait “hiberner une semaine” avant de revenir “mardi prochain pour un nouveau défi”.

l
Plein écran
l © Instagram elisha_nochomovitz