L’efficacité du masque buccal démontrée par une étude

Des chercheurs de l’université d’Édimbourg, en Écosse, ont utilisé un type d’imagerie spécial pour démontrer comment le port d’un masque pouvait considérablement réduire la propagation du Covid-19.

Lorsqu’une personne ne portant pas de masque, tousse ou respire fort, des fluides peuvent être projetés vers l’avant sur plusieurs mètres. En revanche, avec un masque, la distance parcourue par les particules de fluide est fortement réduite et ne dépasse pas un mètre vers l’avant. Cependant, la plupart des masques n’empêchent pas des projections dans d’autres directions, par exemple, vers l’arrière ou vers le bas.

Les chercheurs espèrent que leurs résultats inciteront les gouvernements à encourager davantage la population à porter des masques en public.

Des scientifiques de l'université d'Édimbourg, en Écosse, ont utilisé une imagerie de pointe pour étudier l'efficacité de sept types de masques
Plein écran
Des scientifiques de l'université d'Édimbourg, en Écosse, ont utilisé une imagerie de pointe pour étudier l'efficacité de sept types de masques © Capture d'écran KameraOne