Les autorités équatoriennes bloquent physiquement la piste de l'aéroport

En pleine pandémie de coronavirus, les responsables de l’aéroport de la municipalité de Guayaquil, en Équateur, ont physiquement bloqué une piste pour empêcher l’atterrissage d’un vol international.

Les autorités équatoriennes bloquent physiquement la piste de l'aéroport international José Joaquín de Olmedo.
Plein écran
Les autorités équatoriennes bloquent physiquement la piste de l'aéroport international José Joaquín de Olmedo. © Twitter@CrudaRealidadEc

Cynthia Viteri, la maire de Guayaquil, a confirmé qu’elle avait aidé les autorités locales à bloquer une piste de l’aéroport international José Joaquín de Olmedo, en plaçant stratégiquement des camions sur la trajectoire de tout avion essayant d’atterrir.

Des images prises par un hélicoptère au-dessus de l’aéroport ce mercredi montrent au moins une douzaine de véhicules garés sur la piste d’atterrissage.

Mme Viteri, elle-même été testée positive au COVID-19, a défendu la décision de bloquer l’aéroport dans une vidéo Facebook.

L’Union européenne a demandé à l’Équateur “d’offrir des garanties de sécurité dans l’utilisation des aéroports de Quito et de Guayaquil pour l’arrivée des vols à vide ... et la sortie des citoyens européens”

En réponse à un nombre croissant de cas de coronavirus positifs dans le pays, l’Equateur avait interdit les vols de passagers à l’arrivée en début de la semaine.