Pom-pom girl, elle a enterré son bébé pour conserver son image

En juillet 2017, la police de la petite ville de Carlisle, dans l’Ohio, a fait une découverte macabre. Le corps d’un bébé avait été enterré dans le jardin d’une famille bien sous tous rapports. L’enfant était celui de Brooke Richardson. Pom-pom girl réputée, elle a mis fin aux jours de son bébé pour protéger son image de fille de bonne famille.

Plein écran
© AP

Brooke, aujourd’hui âgée de 20 ans, fait face à la justice. Elle est accusée de meurtre aggravé et d’homicide involontaire, entre autres. Elle risque la prison à vie. Ses avocats arguent qu’elle a accouché d’un bébé mort-né à 33 semaines de grossesse. L'État soutient que le bébé était bien vivant quand il est né et qu’elle l’a tué parce qu’elle n’en voulait pas.

Le procès devrait durer deux à trois semaines. Il a attiré l’attention des médias du monde entier en partie à cause de rapports mensongers parus dans la presse. Les procureurs racontaient que Brooke avait brûlé les restes de son fœtus avant de les enterrer, ce qui a été démenti par le médecin légiste qui a examiné le corps de l’enfant.

La police avait, à l’époque, été avertie qu’un possible drame était en train de se jouer par le médecin qui suivait Brooke. La jeune femme aurait eu “une réaction extrême” en apprenant sa grossesse et n’était pas revenue faire de visites de suivi de grossesse.

Plein écran
Brooke Skylar Richardson © AP

Les procureurs entendent insister sur le fait que Brooke était “obnubilée” par les apparences. Les avocats de la défense rappellent que la réaction de leur cliente, quand elle a appris qu’elle était enceinte, était tout à fait normale pour une adolescente de son âge.