Une ancienne vidéo de Juan Branco crée la polémique

Une vidéo postée le 27 juillet 2019 sur le compte YouTube de l’avocat Juan Branco refait surface. Dans un monologue face caméra de dix-sept minutes, l’avocat tient des propos qui sèment le trouble sur son implication éventuelle dans l’affaire Griveaux. 

Juan Branco
Plein écran
Juan Branco © YouTube

Alors que Juan Branco nie avoir joué un rôle dans la divulgation des vidéos à l’origine du retrait de la candidature de Benjamin Griveaux à la mairie de Paris, Paris Match ressort une vidéo publiée le 27 juillet 2019 par l’avocat sur son compte YouTube.

Juan Branco y détaille les attaques dont il affirme être la cible. Durant ce monologue, l’avocat au coeur du scandale fait une déclaration troublante qui laisse planer le doute sur son éventuelle implication dans la diffusion des vidéos à caractère sexuel de Benjamin Griveaux.

Il déclare: “La Macronie n’attend qu’une chose, de tout rafler lors des municipales. J’ai volontairement laissé fuiter l’idée qu’une candidature pourrait intervenir et que l’enfant chéri de la Macronie, un certain Benjamin Griveaux, pourrait, de ce fait, chuter. Car il ne s’agirait pas tant de vaincre que de l’écraser en lui renvoyant sa morgue, son mépris, son incompétence et son inanité. En le forçant à une confrontation qui, au-delà des petits jeux oligarchiques, auxquels se prête avec tant d’entrain Anne Hidalgo, forcerait à le voir nu, dans sa laideur.”

Pour rappel, l’avocat et essayiste Juan Branco a initialement “conseillé” l’artiste russe Piotr Pavlenski quant à la divulgation de vidéos sexuelles mettant probablement en scène Benjamin Griveaux. Sur demande du bâtonnier, il a ensuite renoncé à défendre son client dans l’affaire. Un manque de “distance” par rapport aux protagonistes a été évoqué pour motiver cette décision.