1. La fréquentation de l’aéroport de Charleroi baisse tant et plus

    La fréquenta­ti­on de l’aéroport de Charleroi baisse tant et plus

    Au cours du mois de septembre 2020, Brussels South Charleroi Airport (BSCA) a tourné à 26% de sa capacité, comparé à la même période en 2019. Celui-ci a accueilli 189.377 passagers, contre 737.428 l’an dernier. Le nombre de mouvements commerciaux a également connu une diminution de 54%. 2025 mouvements ont été comptabilisés en septembre 2020. Ce n’est évidemment pas grand-chose au regard des 4396 vols commerciaux opérés en 2019. Le mois d’octobre a été encore plus mauvais.
  1. L’inauguration de la statue de Gaston Lagaffe à Charleroi est reportée

    L’inauguration de la statue de Gaston Lagaffe à Charleroi est reportée

    Lucky Luke, Boule et Bill, Spirou et Fantasio… Savez-vous quel est leur point commun en plus d’être des personnages de Bande Dessinée (BD)? Ils ont tous leur statue emblématique au cœur même de Charleroi. Considérée comme la capitale belge de la BD, Charleroi est le berceau de la Maison Dupuis qui édite toutes ces publications (et bien d’autres encore) qui font rêver les plus grands et les plus petits.
  2. La Ville de Charleroi annule ses classes de neige

    La Ville de Charleroi annule ses classes de neige

    Depuis 2008, la Régie Communale Autonome (RCA) de Charleroi participe à l’organisation des séjours à la neige pour les élèves des écoles communales de Charleroi, des écoles libres et de celles de la Fédération Wallonie-Bruxelles présentes sur l’entité de Charleroi. Ces séjours de dix jours et de neuf nuits ont généralement lieu de janvier à mars et se déroulent en plusieurs contingents à Saint-Nicolas-La-Chapelle, en France. Le site s’appelle Marcinelle en Montagne.
  1. Pour rester dans sa bulle, il faut payer chez Ryanair

    Pour rester dans sa bulle, il faut payer chez Ryanair

    Cela fait plusieurs semaines maintenant que la propagation du coronavirus progresse à vitesse grand V. Au point qu’aujourd’hui, les hôpitaux sont au bord de la saturation en Belgique francophone! Des mesures contraignantes ont récemment été prises par les différents gouvernements du pays: fermeture de l’Horeca, couvre-feu étendu à Bruxelles et en Wallonie, interdiction de toutes les compétitions sportives amateurs... Mais pour l’instant, le lockdown n’est pas remis au goût du jour. Certaines pratiques commerciales sont, pourtant, en complète contradiction avec les mesures sanitaires les plus élémentaires.
  2. Le télétravail est la norme: et si on en profitait pour changer d'air?

    Le télétra­vail est la norme: et si on en profitait pour changer d'air?

    Le télétravail est redevenu la norme en Belgique. Il n’y a actuellement plus grand-chose à faire en ville: les bars et les cafés ont fermé leurs portes et d’autres mesures, plus strictes encore, risquent d’être annoncées vendredi. Le télétravail a ses avantages: tant qu’on dispose d’une connexion Internet, on peut travailler n’importe où. Alors pourquoi ne pas se mettre au vert? Les enfants sont, en prime, bientôt en congé et on ne pourra pas les déposer chez papy et mamy. Autant changer d’air, ça fera du bien à tout le monde.
  1. Gros déficit d’exploitation pour l'aéroport de Charleroi en septembre

    Gros déficit d’exploitation pour l'aéroport de Charleroi en septembre

    Brussels South Charleroi Airport (BSCA) a repris ses activités commerciales le 15 juin dernier après plusieurs semaines de disette à cause du coronavirus. Durant les mois de juillet et août, il a accueilli 572.589 passagers, soit 65% de voyageurs en moins au regard des résultats de 2019. Le nombre de mouvements commerciaux a connu une baisse de 49%. Les chiffres du mois dernier ne sont pas meilleurs. Loin de là même!
  2. Air Belgium reporte la reprise de ses vols vers les Antilles et l'île Maurice

    Air Belgium reporte la reprise de ses vols vers les Antilles et l'île Maurice

    Suivant les derniers développements de la crise sanitaire du COVID-19 dans les îles de Guadeloupe et en Martinique, les Autorités belges maintiennent le classement des deux îles en zones rouges tandis que les préfectures locales imposent de nombreuses restrictions aux voyageurs (accès limité aux plages, service réduit dans les hébergements qui seraient ouverts, etc.). À ces restrictions, s’ajoute toujours l’obligation d’effectuer un test RT-PCR à l’aller et au retour. Ce qui change la donne pour Air Belgium.
  1. L’endroit où tout le monde voudra vraiment être vu: Knokke repense totalement sa “Place M’as-tu vu”

    L’endroit où tout le monde voudra vraiment être vu: Knokke repense totalement sa “Place M’as-tu vu”

    C’est un grand changement qui va s’opérer pour les habitants et les inconditionnels de Knokke: les travaux de rénovation de l’iconique place Albert, à fleur de digue, vont débuter lundi. Il s’agit d’ailleurs de plus qu’un simple réaménagement, avec un vaste parking souterrain et la construction d’un scintillant pavillon de verre. Plus que jamais, la “Place M’as-tu vu” veut être digne de son surnom.