Plein écran
L'île aux musées. © Getty Images

5 incontournables pour un city trip à Berlin

Voilà un pays vers lequel on se tourne de plus en plus souvent. L’Allemagne possède de nombreux joyaux touristiques à découvrir, dont sa capitale, Berlin, fondée au XIIe siècle. Ville au passé historique mouvementé, elle fut la ville centrale de nombreux règnes avant de devenir celle que l’on connaît aujourd’hui. Berlin ravira les férus d’histoire mais également les passionnés de culture et d’art. La ville compte ainsi 166 musées, 142 bibliothèques et 60 théâtres. Autant de raisons de prendre quelques jours de vacances pour passer y faire un tour.

1. Ce qu’il reste du Mur de Berlin et l’East Side Gallery

Le monument sans doute le plus célèbre de la ville, le mur de Berlin, présente aujourd’hui de nombreux vestiges. Le plus connu est celui de l’East Side Gallery, une partie du mur faisant 1,3 kilomètre de long. Sur celle-ci sont représentées des œuvres de street art, 118 au total, peintes par des artistes issus de 21 pays différents. La première a été réalisée en 1989, juste après la chute du mur.

La plupart d’entre elles sont porteuses de messages d’espoir et de paix. On y retrouve le “Baiser de l’amitié” entre Erich Honecker et Léonid Brejnev, une variation du baiser de Klimt, des colombes, des danses pour la liberté ou des inscriptions “Fuck Wars”. Si l’East Side Gallery est la partie la plus populaire, des vestiges sont à observer à bien d’autres endroits de la ville.

Plein écran
L'East Side Gallery. © Getty Images

2. L’île aux Musées

L’île aux Musées est située sur la Spreeinsel, l’île au centre de la Spree, la rivière qui traverse Berlin. Elle a été baptisée ainsi sur l’initiative du roi de Prusse, Frédéric-Guillaume III, au début du XIXe siècle et a été classée au Patrimoine Mondial de l’Unesco en 1999.

On y trouve cinq musées: le musée de Bode et celui de Pergame, l’Altes Museum et le Neues Museum ainsi que l’Alte Nationalgalerie. Collection d’art byzantin, œuvres assyriennes, collection artistique de la famille royale de Prusse ou art contemporain de la République Démocratique Allemande, buste de Néfertiti, temple romain et impressionnisme, le choix est considérable. En se promenant, on découvre également la cathédrale de Berlin, le château et son jardin, le Lustgarten.

3. La Porte de Brandebourg

Devenue un symbole de la réunification allemande, la porte de Brandebourg avait, à son origine, été construite pour le roi de Prusse, Frédéric-Guillaume II, comme témoignage manifeste de la puissance du royaume. Elle domine toujours aujourd’hui la Pariser Platz de ses 26 mètres de haut pour 65 mètres de large mais a connu une histoire tumultueuse. Sous l’Empire allemand, le Kaiser était le seul à pouvoir traverser le passage central. C’est dire son importance presque sacrée.

Lors de la séparation de la ville en deux, la porte se trouve au cœur d’une zone de No Man’s Land. Mais c’est à sa proximité que se massent des centaines de milliers de personnes lors de la chute du mur en 1989. Un lieu hautement touristique mais incontournable lors d’une visite de Berlin.

Plein écran
La porte de Brandebourg. © Getty Images

4. Le Palais du Reichstag

Le Palais du Reichstag est le siège du Bundestag, le Parlement allemand, depuis 1999. Son incendie en 1933 est l’un des événements qui ont jalonnés l’accession d’Hitler au pouvoir. Il abritait, à ce moment-là, le Reichstag, l’assemblée du Reich. Sa coupole, reconstruite en verre, peut se visiter gratuitement ainsi que le toit-terrasse, à condition de réserver ses tickets à l’avance. On y découvre une vue sur le quartier parlementaire et gouvernemental ainsi que sur les monuments de Berlin.

Plein écran
Le Reichstag. © Getty Images

5. Le Mémorial aux Juifs Assassinés d’Europe

Construit en 1988 pour rendre hommage aux victimes de la Shoah, le Mémorial s’étend sur près de 20.000 m². Il est constitué de 2711 stèles en béton, de tailles différentes, dont les plus hautes font jusqu’à 4,7 mètres. Elles dessinent de long couloirs dans lesquels les visiteurs se promènent, entre ombres et lumière. L’ensemble a été agencé pour simuler le malaise et la confusion, symbolisant la perte de raison humaine qui a conduit aux massacres.

Au-dessous, un musée gratuit, constitué de plusieurs salles, retrace l’histoire des victimes. Textes et photos, extraits de journaux intimes, biographies des disparus, cartes géographiques, ramènent à la vie pour les visiteurs, les événements du siècle passé. On y retrouve même une base de données des noms des victimes qui peut être utilisée à des fins de recherches individuelles.


Berlin est également une ville moderne, aux délicieux restaurants, aux lieux de sortie branchés et aux boutiques tendances. Une combinaison qui assure d’être entièrement comblé par son séjour.