Photo d'illustration.
Plein écran
Photo d'illustration. © Getty Images/iStockphoto

Ces Belges ont continué de voyager malgré la pandémie: “Je défends la responsabilité individuelle”

TémoignagesDepuis un an, la pandémie de coronavirus a bouleversé nos vies. L’occasion pour les journalistes de 7sur7 de dresser un bilan en sondant les secteurs particulièrement affectés. Comment la covid les a-t-elle impactés? Qu’ont ils fait pour s’adapter et comment voient-ils l’avenir? ÉPISODE 13: LE TOURISME INTERNATIONAL.

Le tourisme a été l’un des secteurs les plus touchés par la crise liée à la Covid-19 qui dure depuis un an. Malgré les restrictions de déplacement à l’étranger prises par l’État belge, certains citoyens en soif de liberté ont continué de voyager à travers l’Europe et le monde durant ces derniers mois. Trois d’entre eux nous ont raconté leurs périples et expliqué les raisons qui les ont poussé à agir de la sorte. Côté agence de voyages, le bilan est bien moins réjouissant. “On a peur de la disparition d’un secteur qui était pourtant sain”.

  1. Pas encore de voyages à l’étranger pour les vacances de Pâques: “Un manque de respect envers le secteur”
    MISE À JOUR

    Pas encore de voyages à l’étranger pour les vacances de Pâques: “Un manque de respect envers le secteur”

    Les voyages non-essentiels ne seront pas autorisés avant le 19 avril, a annoncé le Premier ministre ce vendredi à l’issue du comité de concertation. Anne-Sophie Snyers, secrétaire générale de l’Union professionnelle des agences de voyages (Upav), est “choquée” de la décision prise par le Codeco. “Je n’osais même pas imaginer qu’ils repousseraient encore l’ouverture des frontières après les vacances de Pâques”, tombe-t-elle des nues.
  2. Les vols de voiture ont diminué de près de 20 pour cent : nos assurances sont-elles pour autant moins chères ?
    Independer

    Les vols de voiture ont diminué de près de 20 pour cent : nos assurances sont-el­les pour autant moins chères ?

    Le nombre de vols de voiture en Belgique est en baisse depuis un certain temps. Les chiffres de la police fédérale le prouvent. Au cours du premier semestre 2021, le nombre de voitures volées a diminué de 19,2 pour cent par rapport à l’année précédente. Cela veut-il dire que nous paierons moins pour notre assurance auto ? « Oui », affirme Serge Jacobs d’Ethias à Independer.be. « Mais il y a un grand mais. »