Plein écran
© REUTERS

Des chiens en poussette et des gens habillés dans la piscine: les choses qui m’étonnent tous les jours en Californie

BlogNotre journaliste Déborah Laurent est installée en Californie une grande partie de l’année. L’occasion pour 7sur7 de vous fournir l’information la plus rapide et la plus complète possible (merci le décalage horaire!). Et l’occasion pour elle de constater les différences culturelles impressionnantes avec notre plat pays et d’apprendre à vivre en famille loin de tous. Elle en parle sur son blog personnel Sea You Son (et sur Instagram iciFacebook ici et YouTube ici). Nous vous proposerons chaque mardi l’un de ses articles de blog ici.

J’ai beau vivre en Californie depuis bientôt trois ans, il y a des choses qui m’étonnent encore tous les jours.

La passion des snacks

Les Américains ont la passion des snacks. On ne parle pas ici de goûters, d’en-cas, ou de dix heures. Les petites choses qu’on grignote entre les repas sont rassemblées sous l’appellation snacks. À l’école, on doit fournir deux snacks: un pour le matin, un pour le goûter. Chez nous, ça se limite à un fruit (une banane, des quartiers de pomme ou des fraises, généralement) ou une compote et un petit biscuit. On part du principe qu’il est normal, et même parfois agréable, d’arriver à table en ayant faim. J’ai l’impression que les Américains ne supportent avoir l’estomac dans les talons.

Ici, on mange à toute heure et n’importe quoi. Les snacks des petits copains de mon fils sont composés de chips Cheetos, de petits poissons salés Goldfish ou de pizza froide. Les professeurs n’hésitent jamais à fournir à manger aux enfants, à mon grand désespoir. Ezra ne mange régulièrement pas le pain maison que je lui ai préparé spécialement pour l’école. Quand je lui demande pourquoi, il me répond que la « teacher a été chercher une pizza pour tous les enfants » ou qu’ils ont « mangé des pancakes de toutes les couleurs ». On n’est jamais prévenus. Ici, on ne contrôle ni les doses de sucre, ni les doses de sel. L’obésité chez les enfants américains n’est pas une légende.

Le patriotisme

Les Américains affichent leur soutien politique sans aucune réserve. Plusieurs semaines avant le Super Tuesday, il y avait des panneaux pour tel et tel candidat dans les jardins. Mais ils affichent aussi leur patriotisme. La bannière étoilée se trouve absolument partout. Dans les voitures, dans les jardins, dans les écoles, sur les T-shirts, sur les casquettes… Alors que le Belge ne pense à sortir son drapeau, quand il en a un, que pendant la Coupe du Monde de football, l’Américain aime son pays et se fait un devoir quotidien de le rappeler à ses voisins.

Tout habillé dans la piscine

Ça, c’est vraiment un truc qui m’échappe complètement mais j’ai déjà observé le phénomène à Palm Desert, à Palm Springs et à Los Angeles. Il n’est pas rare de voir des gens dans la piscine habillés. Lisez la suite sur le blog ici. Je vous parle aussi des chiens qu’on promène... en poussette.