Le charme fou des Rocheuses Canadiennes: mes bons plans anti-touristes

BlogNotre journaliste Déborah Laurent est installée en Californie une grande partie de l’année. L’occasion pour 7sur7 de vous fournir l’information la plus rapide et la plus complète possible (merci le décalage horaire!). Et l’occasion pour elle de constater les différences culturelles impressionnantes avec notre plat pays et d’apprendre à vivre en famille loin de tous. Elle en parle sur son blog personnel Sea You Son (et sur Instagram ici et Facebook ici). Nous vous proposerons chaque mardi l’un de ses articles de blog ici.

On rêvait d’un grand bol d’air, de nature et d’une météo clémente sans pour autant particulièrement ensoleillée puisqu’on vit à l’année là où il fait toujours beau. En juin, on s’est envolé pour le Canada. C’était notre première fois et vu mon coup de cœur pour tout ce qu’on a vu, probablement pas la dernière. Première étape de notre voyage: les Rocheuses Canadiennes à cheval sur l’Alberta et la Colombie-Britannique. Le but était donc de se retrouver dans la nature. 

La saison touristique commence aux alentours de la mi-juin, quand le soleil, enfin, fait fondre la neige qui abonde dans le coin tout l’hiver. Nous étions au tout début du mois de juin et pourtant, il y avait déjà un monde fou aux endroits recommandés par tous les guides de voyage. On a donc renoncé à certains incontournables et on a fait le trip dont on rêvait, en traînant dans des villes dont personne ne parle malgré leur charme et en s’arrêtant le long des lacs aux noms moins célèbres.

Louer une cabane en pleine nature

C’est le genre de logement qui restera dans mon coeur ad vitam æternam... À Golden, à mi-chemin entre le Glacier National Park et le Yoho National Park, on a dormi dans une cabane en pleine nature, isolée mais dotée de toutes les commodités. Vous verrez bien l’intérieur dans la vidéo ci-dessus. Il y a un barbecue et les propriétaires vendent de la viande sur place. Ce logement, c’est mon coup de cœur absolu. Des biches venaient s’abreuver dans la rivière qui passait en contrebas. 

Plein écran
Parmi mes bons plans dans les Rocheuses canadiennes: louer une cabane en pleine nature. © Sea You Son

Les montagnes se découpaient joliment dans le paysage. C’était extrêmement reposant. Voyez les photos et réservez ici:  Rocky Mountains Cabins and Home. Nous avons payé 250 euros pour deux nuits pendant le mois de juin. C’est de toute façon moins cher qu’une cabane en plein cœur de l’un des parcs nationaux des Rocheuses canadiennes.

Évitez le Lac Louise, celui que tout le monde veut voir

Il fait partie des incontournables des Rocheuses canadiennes mais visiter le Lac Louise n’a absolument rien de reposant ou dépaysant. Et encore, on était là-bas début juin, aux prémices de la grosse saison. Les cars de touristes vont et viennent sur le parking bondé dès les premières heures de la journée. Sur la rive, les gens admirent le paysage à travers l’écran de leur smartphone. Ça rend l’endroit super moche, honnêtement. Pour en profiter, il faut venir vraiment, vraiment tôt et se lancer à l’assaut des sentiers de randonnées. Mais du coup être équipés pour, ce qui n’était pas notre cas. 

Lisez la suite ici. Teasing: on a fait un truc que tout le monde rêve de faire en découvrant les lacs canadiennes. Cliché mais tellement chouette...

  1. Les pistes de ski accessibles dans les Fagnes dès demain

    Les pistes de ski accessi­bles dans les Fagnes dès demain

    Les pistes de ski alpin du Thiers des Rexhons (Spa) et d'Ovifat (Waimes) seront accessibles jeudi dès 9h30, ont fait savoir mercredi leurs gestionnaires respectifs par voie de communiqué. Les importantes chutes de neige survenues ces dernières 24 heures sur la région verviétoise autorisent ces ouvertures qui seront peut-être plus nombreuses jeudi matin au regard des réelles conditions d'enneigement et de glisse sur les hauts plateaux fagnards.
  2. Le coronavirus inquiète les voyageurs de l’aéroport de Charleroi: “Aucun contrôle”

    Le coronavi­rus inquiète les voyageurs de l’aéroport de Charleroi: “Aucun contrôle”

    L’aéroport de Charleroi est passé dans la phase 2 de son dispositif destiné à éviter une épidémie sanitaire. Il s’agit d'une phase d’information et de sensibilisation à l’attention de son personnel. Il a pris cette décision après que le coronavirus se soit répandu très rapidement en Italie. En effet, plusieurs de ses vols ont pour destination Milan, Rome, Turin et Venise. Toutes ces villes sont touchées par le COVID-19 (l’acronyme anglais du coronavirus 2019).
  3. Les trois questions à se poser avant d’oser l’expatriation
    Blog

    Les trois questions à se poser avant d’oser l’expatriation

    Notre journaliste Déborah Laurent est installée en Californie une grande partie de l’année. L’occasion pour 7sur7 de vous fournir l’information la plus rapide et la plus complète possible (merci le décalage horaire!). Et l’occasion pour elle de constater les différences culturelles impressionnantes avec notre plat pays et d’apprendre à vivre en famille loin de tous. Elle en parle sur son blog personnel Sea You Son (et sur Instagram ici, Facebook ici et YouTube ici). Nous vous proposerons chaque mardi l’un de ses articles de blog ici.