Les Baléares demandent à leurs 25.000 touristes de quitter l'archipel, Ryanair réduit son offre

Le gouvernement des Baléares a demandé lundi aux 25.000 touristes présents dans l'archipel de le quitter le plus rapidement possible. Les autorités locales sont en train de plancher sur un plan de rapatriement, a indiqué la présidente régionale Francina Armengol sur les ondes de la radio Cadena Ser.

Archive d'illustration
Plein écran
Archive d'illustration © thinkstock

Les Baléares, où une septantaine de cas de coronavirus ont été recensés, envisagent également de transformer des hôtels en hôpitaux d'urgence. L'exécutif de l'archipel, dont font notamment partie Majorque et Ibiza, appelle Madrid à ordonner la fermeture des ports et des aéroports.

Entrées limitées sur le territoire

Vingt-cinq vols spéciaux ont été affrétés pour ramener des touristes anglais et allemands chez eux. Les entrées et sorties des îles sont désormais limitées au minimum. 

Plein écran
© REUTERS

Ryanair réduit son offre en Espagne

“En réponse à la décision du gouvernement espagnol de “verrouiller” tout le pays pour contenir la propagation du virus Covid-19, le Groupe Aérien Ryanair (y compris Buzz et Lauda) a été contraint de réduire considérablement son programme de vols à destination / en provenance d’Espagne, des Îles Baléares et des îles Canaries du dimanche 15 mars à 00h00 au vendredi 20 mars à 00h00", précise le communiqué.

Annulation des enregistrements

“Les clients qui s’étaient déjà enregistrés pour leur vol retour ont pu rencontrer des difficultés pour modifier leur réservation. Aujourd’hui, nous annulons l’enregistrement de tous les clients ayant une réservation sur les vols quittant l’Espagne du 21 mars au 28 mars et leur conseillons de demander un changement de vol gratuit à une autre date via notre service en ligne.”

Les excuses de Ryanair

“Le Groupe Ryanair s’excuse pour tout inconvénient causé par cette crise sans précédent. La sécurité et le bien-être de nos employés et de nos clients sont nos principales priorités. Nous travaillons en étroite collaboration avec les autorités gouvernementales et nous suivrons toutes les restrictions de voyage imposées. Nous continuerons de respecter toutes les directives de l’OMS et de l’AESA pour lutter contre le virus Covid-19", conclut le communiqué.