Plein écran
© Photo News

Les Belges ont massivement reporté leurs congés de Pâques

Les Belges étaient nombreux à ne pas avoir pris de congés lors des vacances de Pâques cette année, ressort-il d'une enquête menée par le prestataire de services de ressources humaines Securex. Les ouvriers ont pris 60% de vacances en moins en avril par rapport à la même période l'année dernière. Chez les employés, cette baisse est de 50%.

En 2019, le minimum légal de congés payés (vingt jours) représentait 89% du nombre total de congés payés. Les congés conventionnels, les congés d'ancienneté et les jours de congés reportés de l'année précédente représentaient quant à eux 10%. Le pour cent restant représente finalement les vacances jeunes, congés de carrière, congés supplémentaires conventionnels, vacances seniors et les vacances extra-légales.

En avril 2019, les ouvriers avaient pris 5% de ces congés payés alors que les employés en avaient pris 8%. Cette année, le pourcentage de congés pris en avril a chuté de façon spectaculaire: -59% pour les ouvriers et -50% pour les employés. Cela contraste fortement avec le premier trimestre de 2020, au cours duquel les congés pris par les ouvriers n'ont diminué que de 4% et ont même augmenté de 2% pour les employés.

"Tant que le chômage temporaire reste possible et que le travail à domicile reste la norme pour de nombreux travailleurs, le besoin de vacances sera, surtout pour les secteurs non essentiels, inférieur à la normale", explique une experte de Securex. “De plus, l’incertitude plane quant à la possibilité d'aller en vacances à l'étranger cet été ou même à la côte belge. Enfin, l'incertitude quant à la poursuite des activités sportives et des camps de vacances pour enfants n'incite pas les parents à prendre leur congé”.

  1. La police de Charleroi avertit de plusieurs radars de contrôle routier

    La police de Charleroi avertit de plusieurs radars de contrôle routier

    Comme toutes les zones de police en Belgique, celle de Charleroi doit remplir sept missions de base: le travail de quartier, l’accueil zonal, l’intervention, l’assistance policière aux victimes, la recherche locale, le maintien de l’ordre public et la circulation routière. Évidemment, le respect des mesures de confinement et de distanciation sociale était devenu une priorité ces derniers temps. Mais en même temps que le déconfinement de la société, la police carolo va retaper sur le clou des contrôles routiers.