Plein écran
La Grand'Place de Bruxelles © Getty Images/iStockphoto

Lu à l’étranger: toutes les bonnes raisons de s'installer en Belgique

Le quotidien britannique The Telegraph vante les mérites de la Belgique et mentionne même à ses lecteurs toutes les bonnes raisons de s’y installer. Un article étonnamment élogieux en provenance d’outre-Manche.

Les toilettes y sont étrangement payantes, l’eau du robinet n’y est pas un droit dans les cafés et restaurants, où les serveurs, par ailleurs, n’y sont pas toujours des plus aimables, et la principale attraction touristique de sa capitale, Bruxelles, est un “petit garçon qui fait pipi”. La Belgique interroge, décontenance, et peut même carrément décevoir au premier regard. Mais son charme opère lentement pour convaincre finalement ses plus fervents détracteurs. Voici, en substance, ce que confie Nina Hobson après trois années passées en Belgique. 

Nombreux avantages “pratiques”

L’expatriée passe en revue les nombreux avantages "pratiques” de la Belgique, un pays où l’on s’accorde à travailler ensemble pour trouver des solutions, des compromis, où la connaissance des langues suscite le respect, où les soins médicaux sont largement remboursés, où les titres-services permettent aux familles actives de s’offrir une aide-ménagère à domicile, à moindre coût, et où les écoles de l’État accueillent les enfants à partir de 2,5 ans. Mais pas seulement. 

Culture, humour, gastronomie... 

Nina Hobson y a également apprécié sa société cosmopolite, son offre culturelle et musicale, sa qualité de vie et son rythme plus détendu, dont le “délicieux” calme du dimanche, sa diversité gastronomique, une cuisine éclectique et hyperactive, sa position géographique et sa taille, invitation au voyage, l’humour des Belges, “mélange d’autodérision et de loufoquerie”, et ses nombreuses facilités pour les expatriés, dont certaines exonérations fiscales “très généreuses”. Bref, que demander de plus ?

L’article original à découvrir sur le Telegraph

La traduction en français sur Le Courrier international.  

  1. Le coronavirus inquiète les voyageurs de l’aéroport de Charleroi: “Aucun contrôle”

    Le coronavi­rus inquiète les voyageurs de l’aéroport de Charleroi: “Aucun contrôle”

    L’aéroport de Charleroi est passé dans la phase 2 de son dispositif destiné à éviter une épidémie sanitaire. Il s’agit d'une phase d’information et de sensibilisation à l’attention de son personnel. Il a pris cette décision après que le coronavirus se soit répandu très rapidement en Italie. En effet, plusieurs de ses vols ont pour destination Milan, Rome, Turin et Venise. Toutes ces villes sont touchées par le COVID-19 (l’acronyme anglais du coronavirus 2019).
  2. Les trois questions à se poser avant d’oser l’expatriation
    Blog

    Les trois questions à se poser avant d’oser l’expatriation

    Notre journaliste Déborah Laurent est installée en Californie une grande partie de l’année. L’occasion pour 7sur7 de vous fournir l’information la plus rapide et la plus complète possible (merci le décalage horaire!). Et l’occasion pour elle de constater les différences culturelles impressionnantes avec notre plat pays et d’apprendre à vivre en famille loin de tous. Elle en parle sur son blog personnel Sea You Son (et sur Instagram ici, Facebook ici et YouTube ici). Nous vous proposerons chaque mardi l’un de ses articles de blog ici.