Plein écran
© AP

Pourquoi Istanbul devient la ville des amoureux à l’heure du coronavirus

En ce week-end de Saint-Valentin, vous cherchez peut-être une idée de city-trip pour votre moitié. Eh bien, sachez que la capitale mondiale de la romance et du mariage en 2021, c’est Istanbul.

  1. Pour rester dans sa bulle, il faut payer chez Ryanair

    Pour rester dans sa bulle, il faut payer chez Ryanair

    Cela fait plusieurs semaines maintenant que la propagation du coronavirus progresse à vitesse grand V. Au point qu’aujourd’hui, les hôpitaux sont au bord de la saturation en Belgique francophone! Des mesures contraignantes ont récemment été prises par les différents gouvernements du pays: fermeture de l’Horeca, couvre-feu étendu à Bruxelles et en Wallonie, interdiction de toutes les compétitions sportives amateurs... Mais pour l’instant, le lockdown n’est pas remis au goût du jour. Certaines pratiques commerciales sont, pourtant, en complète contradiction avec les mesures sanitaires les plus élémentaires.
  2. La fréquentation de l’aéroport de Charleroi baisse tant et plus

    La fréquenta­ti­on de l’aéroport de Charleroi baisse tant et plus

    Au cours du mois de septembre 2020, Brussels South Charleroi Airport (BSCA) a tourné à 26% de sa capacité, comparé à la même période en 2019. Celui-ci a accueilli 189.377 passagers, contre 737.428 l’an dernier. Le nombre de mouvements commerciaux a également connu une diminution de 54%. 2025 mouvements ont été comptabilisés en septembre 2020. Ce n’est évidemment pas grand-chose au regard des 4396 vols commerciaux opérés en 2019. Le mois d’octobre a été encore plus mauvais.
  1. Une boxeuse australienne se pèse en lingerie sexy avant son combat pour le titre mondial
    Play

    Une boxeuse australien­ne se pèse en lingerie sexy avant son combat pour le titre mondial

    9:05
  2. Violent incendie dans un immeuble à Opwijk
    Play

    Violent incendie dans un immeuble à Opwijk

    9 avril