Un immense bateau de croisière passe par l’étroit canal de Corinthe

Le paquebot MS Braemar est entré dans l’histoire mercredi dernier en devenant le bateau le plus large à traverser le minuscule canal de Corinthe, une voie d’eau extrêmement étroite en Grèce.

D’une largeur de 22,5 m et d’un poids de 24.000 tonnes, le navire MS Bramaer a réussi l’exploit de se frayer un chemin entre les parois impressionnantes du canal de Corinthe, dont la largeur minimale est de 25 mètres.

Le canal de Corinthe est une voie d’eau artificielle qui sépare le Péloponnèse du reste de la Grèce, un raccourci qui permet de rejoindre les Cyclades sans devoir faire le tour du Péloponnèse. Le canal, long de six kilomètres, est surplombé d’impressionnantes falaises hautes de 50 mètres.

Massés sur le pont pour assister à ce moment exceptionnel, de nombreux passagers ont pu toucher les parois en tendant le bras. “Vues magnifiques et exhaltantes. Nous pouvions toucher les arbres en passant. Félicitations au Capitaine Jozo Glavic et à son équipage”, a posté une passagère sur Twitter.

Le bateau du tour-opérateur britannique Fred Olsen a emprunté ce passage dans le cadre d’une croisière de vingt-cinq nuits avant de poursuivre sa route vers les îles grecques.

Plein écran
Capture d'écran © DR.
Plein écran
Capture d'écran © DR.
  1. Ce que les Californiens font beaucoup mieux que les Belges (et vice-versa)
    Play
    Blog

    Ce que les Califor­niens font beaucoup mieux que les Belges (et vi­ce-ver­sa)

    Notre journaliste Déborah Laurent est installée en Californie une grande partie de l’année. L’occasion pour 7sur7 de vous fournir l’information la plus rapide et la plus complète possible (merci le décalage horaire!). Et l’occasion pour elle de constater les différences culturelles impressionnantes avec notre plat pays et d’apprendre à vivre en famille loin de tous. Elle en parle sur son blog personnel Sea You Son (et sur Instagram ici, Facebook ici et YouTube ici). Nous vous proposerons chaque mardi l’un de ses articles de blog ici.
  2. Il grimpe 48 sommets européens pour sensibiliser à la pollution en montagne

    Il grimpe 48 sommets européens pour sensibili­ser à la pollution en montagne

    “Progression du périple. Mise à jour le 18 août 2019. Actuellement: 48 sur 48 sommets réalisés. Défi atteint”. C’est ce qu’on peut lire sur le site internet de Benjamin Verlière. Après un périple de six mois, il pose enfin ses pieds au sommet du Mont-Blanc, étape ultime des 48 sommets européens qu’il s’était fixés de parcourir. A l’origine de ce défi? La volonté de sensibiliser le public à la gestion des déchets laissés en montagne.