Cette villa, située à Santa Catarina, au Brésil, a été “favorisée” plus de 275.850 fois en 2019.
Plein écran
Cette villa, située à Santa Catarina, au Brésil, a été “favorisée” plus de 275.850 fois en 2019. © Airbnb

Voici les hébergements les plus convoités de ces 10 dernières années sur Airbnb

Airbnb, plateforme communautaire de location et de réservation de logements de particuliers, a référencé les adresses qui ont eu les faveurs de ses utilisateurs sur les dix dernières années. Vues incroyables, hébergements insolites, villas de rêves... voici un tour d'horizon des annonces les plus convoitées à travers le monde.

2019: Exception Property with Private Beach, Santa Catarina, Brésil (annonce plébiscitée 275.862 fois)

Plein écran
© Airbnb

2018: Hector Cave House, Santorin, Grèce (annonce plébiscitée 254.773 fois)

Plein écran
© Airbnb

2017: White Breeze Apartment, Phuket, Thaïlande (annonce plébiscitée 204.110 fois)

Plein écran
© Airbnb

2016: Everview Suite, Le Cap, Afrique du Sud (annonce plébiscitée 28.305 fois)

Plein écran
© Airbnb

2015: Balian Threehouse, Bali, Indonésie (annonce plébiscitée 271.000 fois)

Plein écran
© Airbnb

2014: Cob Cottage, Mayne Island, Canada (annonce plébiscitée 152.000 fois)

Plein écran
© Airbnb

2013: The World Famous Seashell House, Isla Mujeres, Mexico (annonce plébiscitée 235.000 fois)

Plein écran
© Airbnb

2012: Off the grid house, Pioneertown, California (annonce plébiscitée 98.000 fois)

Plein écran
© Airbnb

2011: Italian Villa Near Florence, Toscane, Italie (annonce plébiscitée 3.000 fois)

Plein écran
© Airbnb
  1. Confinée au Maroc, la petite Yasmine désespère: “J’ai trop envie d’aller en Belgique”
    Play
    Interview

    Confinée au Maroc, la petite Yasmine désespère: “J’ai trop envie d’aller en Belgique”

    Plusieurs centaines de Belges sont actuellement bloqués au Maroc. Parmi eux, il y a des personnes âgées et des enfants qui perdent patience. D’autres manquent de médicaments. Mais le royaume chérifien a gelé toutes les liaisons aériennes depuis le 15 mars dernier et ce, jusqu’à nouvel ordre. En cause: la crise du coronavirus. Selon les Affaires Étrangères belges, le Maroc ne veut pas laisser partir les binationaux et Marocains résidant en Belgique. Pourtant, plusieurs de nos ressortissants ont uniquement la nationalité belge.